Aller directement au contenu

Tourisme industriel : des retombées économiques considérables

Selon une étude de l'Adeve qui paraîtra bientôt, le tourisme industriel pourrait permettre aux IAA de multiplier le prix moyen du panier de leurs clients par 2,5.

Tourisme industriel : des retombées économiques considérables
Les Berlingots de Pezenas propose une visite de trente minutes pour assister à la confection de confiseries.

Le tourisme industriel peut apporter de nombreux avantages aux IAA. L’Agence pour le développement de la visite d’entreprise (Adeve) a réalisé une étude, qui paraîtra bientôt, visant à évaluer les retours sur investissements pour les entreprises. La majorité des soixante-dix industriels et artisans interrogés faisaient partie du secteur agroalimentaire.

Une hausse des ventes grâce au tourisme industriel

L’étude a tout d’abord mesuré l’impact du tourisme industriel sur les achats en boutique. Selon l’Adeve, trois leviers jouent sur l’acte d’achat des visiteurs. Premièrement, la visite d’entreprise fait appel à la rationalité des consommateurs : en sortant de la visite, les consommateurs sont, logiquement, plus enclins à acheter des produits en boutique. Deuxièmement, l’aspect émotionnel entre en jeu. Le consommateur est invité par l’entreprise et voit les salariés en train de travailler. L’image de l’IAA a ainsi plus de chance d’être positive. Dernièrement, le caractère militant des visiteurs peut aussi avoir un impact. Dans ce cas, ils veulent défendre l’entreprise et le made in France, en achetant les produits.

Résultat, le prix du panier moyen est 2,5 fois plus élevé en moyenne après une visite, dans la boutique des entreprises. L’impact est donc considérable, bien qu’il varie en fonction de la qualité de la visite.

Visite d’usine : une fidélisation à long terme

Le tourisme industriel a également un impact sur l’achat reporté. Après avoir visité une usine, les consommateurs vont avoir davantage tendance à racheter ses produits ultérieurement, que ce soit directement sur le point de vente, dans la grande distribution ou sur Internet.

D’après l’étude de l’Adeve, 60 % des visiteurs reviennent vers les produits dans les six mois qui suivent la visite. L’effet de fidélisation est donc important. Ils déclarent par ailleurs qu’ils vont poursuivre leurs achats au-delà des six mois.

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend