Aller directement au contenu

Allergies alimentaires : les produits sans allergène se développent

Les allergies alimentaires sont un problème de santé publique qui nécessite une attention et une vigilance accrue de la part des industriels de l'agroalimentaire, selon un expert scientifique.

Allergies alimentaires : les produits sans allergène se développent
Entre 5 % et 6 % des enfants et 3 % et 4% des adultes souffrent d’une allergie alimentaire dans le monde.

Les huit principaux groupes d’allergènes alimentaires – œuf, lait, soja, poisson, noix, arachide, fruit de mer, blé- demeurent un problème de santé publique. Les estimations indiquent qu’entre 5 % et 6 % des enfants dans le monde souffrent d’une allergie alimentaire, et 3 % à 4 % de la population adulte. Et les incidents dus à ces allergies semblent augmenter.

Une vigilance accrue sur les produits dit sans allergène

Les industriels doivent donc être d’autant plus vigilants lorsqu’ils développent des produits sans allergène, estime Joe Baumert, codirecteur du programme de recherche sur les allergies alimentaires à l’Université du Nebraska (Lincoln), sur Food Navigator.
« Lorsque les industriels indiquent que leurs produits sont sans allergène, ils ont très peu de marge de manœuvre. Les symptômes de ces allergies sont souvent conséquents. Et il n’existe actuellement aucun traitement contre les allergies si ce n’est de ne pas consommer le produit en question. »
Aux États-Unis, entre 100 et 150 personnes décèdent chaque année des suites d’une allergie alimentaire. Les réactions anaphylactiques sont au nombre de 50 000 environ.

Les allergies alimentaires en hausse

Selon Joe Baumert, une concertation entre industriels est nécessaire pour décider ce que signifie exactement sans allergène : sans arachide, ou sans allergène au sens large. Des efforts de communication et de contrôle sur l’ensemble de la supply chain sont également nécessaires selon lui.

Pour les enfants, les aliments concernés en premier lieu sont les produits laitiers, les œufs et l’arachide. Pour les adultes, ce sont plutôt les noix, l’arachide et les fruits de mer. La hausse des incidents peut être due à une exposition accrue à ces produits mais aussi à une amélioration des diagnostics et des prises en charge.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend