Aller directement au contenu

Bioline Group inaugure sa nouvelle station de semences

La nouvelle usine située sur le site historique de l’entreprise Semences de France, à La Chapelle d’Armentières, a été inaugurée pour participer au développement de Bioline by InVivo vers la 3ème voie de l’agriculture. Le nouveau site prend place dans la prolongation du site actuel et s’étend sur 1,7 ha supplémentaires dont près d’1 ha en surfaces bâties et …

Bioline Group inaugure sa nouvelle station de semences
Récemment inaugurée, la nouvelle station est équipée des dernières technologies de triage et de traitement de semences incluant les dernières technologies de pelliculage et d’enrobage.

La nouvelle usine située sur le site historique de l’entreprise Semences de France, à La Chapelle d’Armentières, a été inaugurée pour participer au développement de Bioline by InVivo vers la 3ème voie de l’agriculture.
Le nouveau site prend place dans la prolongation du site actuel et s’étend sur 1,7 ha supplémentaires dont près d’1 ha en surfaces bâties et 7 000 m2 en espaces verts. L’investissement représente un montant total de 11 millions d’euros effectué via LS Production et financé à 50% par ses deux actionnaires : Bioline Group et NPZ (Norddeutsche Pflanzenzucht).
Un investissement majoritairement et volontairement réalisé en coopération avec des entreprises des Hauts-de-France pour contribuer au dynamisme économique local.
«C’est un signe fort de pérennité pour les activités semences «Made in France» pour la société Semences de France, filiale de Bioline by InVivo et premier semencier français avec 172 millions de chiffres d’affaires dont 20% à l’international» a déclaré Laurent Martel, Directeur Général de Bioline by InVivo.

Un outil industriel renouvelé, intégrant les dernières technologies

La nouvelle station de semences compte trois bâtiments et remplacera l’usine historiquement connue sous le nom de «Ringot» qui sera conservée pour répondre aux besoins de stockage des grains en vrac notamment.
«La nouvelle station est équipée des dernières technologies de triage et de traitement de semences incluant les dernières technologies de pelliculage et d’enrobage pour pouvoir répondre aux attentes du marché avec la possibilité de développer des petites séries pour faire du sur- mesure» a ajouté Pascal Mombled, Directeur Général de Semences de France.
Pour les équipes de production du site, la nouvelle station de semences va permettre de travailler plus sereinement (nettoyage automatique des machines, réduction au maximum des manipulations), d’améliorer la sécurité (parcours de production fluidifié et optimisé) et de réduire l’impact écologique (suppression des transports extérieurs via les nouvelles capacités de stockage).

Un nouveau bâtiment en harmonie avec les attentes sociétales

L’intégration du site industriel dans la zone péri-urbaine chapelloise et à proximité immédiate de la gare d’Armentières a nécessité de bâtir un projet s’intégrant au mieux dans son environnement (création d’une zone humide et d’une mare écologique, plantation d’essences à intérêt écologique avec les apprentis jardiniers-paysagistes de l’UFA de Bavay, prairies à fauche tardive) et avec un objectif de poursuivre une gestion exemplaire des déchets (silos de stockage, bâtiment spécifique de gestion des palettes).

Cet article devrait également vous intéresser : Maïsadour Semences devient Mas Seeds et ambitionne de tripler son chiffre d’affaires

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend