Aller directement au contenu

Biosécurité : Hypred et Anti-Germ se rapprochent

L'ambition est de créer, sous l'impulsion d'Ardian, le numéro trois mondial de la biosécurité.

Biosécurité : Hypred et Anti-Germ se rapprochent
L’ambition est de créer, sous l’impulsion d’Ardian, le numéro trois mondial de la biosécurité.

Hypred et Anti-Germ se rapprochent pourdonner naissance au 3e acteur mondial de la biosécurité (désinfection, hygiène et complémentation animale) pour les professionnels de l’agroalimentaire et de l’agriculture. Sous l’impulsion d’Ardian, le nouvel ensemble affichera un chiffre d’affaires de plus de 180 millions d’euros.

Sébastien Bossard, Président d’Hypred, prendra la tête du nouvel ensemble. Ce processus de rapprochement qui prendra plusieurs mois à compter de ce jour sera piloté conjointement par les équipes de direction d’Hypred et d’Anti-Germ, avec le soutien de leur actionnaire Ardian, la société d’investissement privé indépendante.

Ce rapprochement concrétise une étape importante du projet d’Ardian et des équipes de management de participer activement à la consolidation du marché de la biosécurité en Europe et dans le monde. Ce projet avait débuté avec le rachat d’Hypred en octobre 2016.

Répondre aux besoins clients en matière de biosécurité

Ce projet vise à réunir deux acteurs de référence pour leur donner une taille critique permettant de tirer le meilleur parti des exigences réglementaires croissantes, de l’évolution des besoins clients, et ainsi profiter pleinement de la croissance régulière et résiliente des marchés. Ces nouvelles exigences et besoins découlent notamment de l’augmentation des normes de sécurité alimentaires, la prévention des épidémies, les stratégies de réduction de l’usage des antibiotiques, les impératifs de traçabilité et les exigences de productivité.

Ce rapprochement entre Hypred et Anti-Germ repose sur des expertises industrielles, technologiques et commerciales solides, et est porteur de fortes complémentarités, tant géographiques, clients et métiers, que d’offres produits et technologiques.

Mutualiser les savoirs-faire

D’un point de vue géographique, les deux sociétés renforceront leur présence en Europe avec une couverture plus étendue et un maillage plus dense des territoires (positions historiquement fortes d’Hypred en Europe de l’ouest et du sud, et d’Anti-Germ en Europe centrale et de l’est). Le rapprochement permettra également un rayonnement mondial accru, sur des marchés prometteurs comme ceux de l’Asie, de l’Amérique du Sud et des Etats-Unis. Cette présence globale constituera un atout majeur, et renforcera la capacité à répondre à une exigence croissante d’accompagnement des clients, où qu’ils se trouvent dans le monde. Le nouveau groupe renforcera également son offre produits, pour proposer une gamme étendue de services à ses clients, à de nouveaux clients, dans de nouveaux secteurs, mais également pour développer de nouveaux produits grâce à des capacités d’investissement et d’innovation renforcées.

Enfin, les savoir-faire R&D et réglementaires, et les meilleurs pratiques en termes de service et d’accompagnement client se verront renforcés par leur mise en commun. Avant de devenir effectif, ce rapprochement va nécessiter plusieurs mois d’études et de diagnostic pour définir avec précision les contours et l’organisation du nouveau groupe.

La transaction proposée reste soumise à l’accord des autorités de contrôle des opérations de concentration.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend