Aller directement au contenu

Carrefour s’engage à ne plus vendre des œufs de poules élevées en cages !

La liste des acteurs de l’industrie agroalimentaire qui prennent des engagements concrets pour les animaux s’allonge. C’est au tour de Carrefour d’annoncer son engagement : d’ici 2025, le groupe s’engage à ne plus vendre en France aucun œuf de poules élevées en cage dans ses magasins et sous sa marque propre d’ici 2020. Une décision dont se félicite l’organisation internationale de …

Carrefour s’engage à ne plus vendre des œufs de poules élevées en cages !
D’ici 2020, Carrefour ne vendra plus en France aucun œuf de poules élevées en cage dans ses magasins sous sa marque propre.

La liste des acteurs de l’industrie agroalimentaire qui prennent des engagements concrets pour les animaux s’allonge. C’est au tour de Carrefour d’annoncer son engagement : d’ici 2025, le groupe s’engage à ne plus vendre en France aucun œuf de poules élevées en cage dans ses magasins et sous sa marque propre d’ici 2020.
Une décision dont se félicite l’organisation internationale de référence dédiée au bien-être des animaux de fermes, le CIWF. A cet effet, le distributeur proposera à ses fournisseurs un contrat sur 3 ans minimum pour la création de nouveaux élevages Bio ou plein air ou la reconversion d’élevage utilisant actuellement le système de cages.
Cette mesure devrait concerner 1,9 million de poules chaque élevées en cage chaque année.

Vers une ère sans cage

« Le mouvement vers une ère sans cage est enclenché, notamment dans la grande distribution française où les décisions d’enseignes telles que Colruyt, ATAC, Maximarché et Bi1, Monoprix (effectif pour tous les œufs), Système U (engagement d’ici 2020 pour la marque U), Aldi et Lidl (engagement d’ici 2025 pour tous les œufs), à ne plus vendre d’œufs de poules en cages, se succèdent » se félicitent le CIWF et d’autres ONG qui militent toutes pour de meilleures conditions de vie pour les animaux d’élevage.
Pour Amélie Legrand, chargé d’affaires agroalimentaires pour CIWF France : « il est évident que d’autres enseignes et marques françaises vont suivre rapidement ces exemples. En Belgique, aux Pays-Bas ou en Allemagne, tous les supermarchés ont déjà banni de leurs rayons les œufs de poules élevées en cages ».
« 2016 fut une année exceptionnelle pour les poules pondeuses, grâce à une vague sans précédent d’engagements d’entreprises à ne plus s’approvisionner en œufs issus d’élevages en cage – preuve de l’impact de notre travail auprès des entreprises et de l’importance croissante accordée au bien-être animal par les consommateurs » conclut le CIWF.
Sur le sujet du bien-être des animaux, à lire également : Vie de château pour les poules

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend