Aller directement au contenu

Champagne Céréales et Nouricia décident de s’allier.

Les deux groupes coopératifs Champagne Céréales et Nouricia ont annoncé envisager un rapprochement, afin de créer ensemble « un groupe agri-industriel puissant et performant ». Le projet sera soumis aux votes des adhérents des deux coopératives cet automne.

Les deux groupes coopératifs Champagne Céréales et Nouricia ont annoncé envisager un rapprochement, afin de créer ensemble « un groupe agri-industriel puissant et performant ». Le projet sera soumis aux votes des adhérents des deux coopératives cet automne. Champagne Céréales s’est implanté dans le nord-est de la France et compte 8 200 adhérents. La coopérative collecte ainsi 2,5 millions de tonnes, et deux tiers de son chiffre d’affaires est réalisé grâce à ses activités industrielles. De la même façon, Nouricia est basée à Troyes (10), et fédère 3 000 producteurs (dont 2 000 adhérents) et 3 500 viticulteurs. A elles deux, les deux entreprises ne collectent pas moins de 4,2 millions de tonnes de céréales, un chiffre proche de deux autres géants coopératifs français : Axéréal (5 millions de tonnes) et Soufflet (4,3 millions). Champagne Céréales et Nouricia se sont déjà rapprochées par le biais de deux entreprises : SéVéal, dédiée au secteur de l’agrofourniture, et Siclaé, entité dédiée à la transformation industrielle des végétaux (malterie, meunerie, nutrition animale et production d’amidon et de glucose). L’objectif affiché par les deux coopératives motivant ce rapprochement est de « créer et de capter davantage de valeur ajoutée […], pour permettre un développement durable des exploitations ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend