Aller directement au contenu

Cornichon français :
 Deux fois plus de bocaux en rayons cette année

La saison 2018 est une belle victoire pour agriculteurs et industriel qui voient leurs efforts en faveur de cette relance de filière récompensés. Leurs objectifs : relocaliser la production et offrir une alternative aux consommateurs avec des cornichons semés, récoltés et conditionnés en France. Ainsi, la PME Reitzel a doublé ses volumes de cornichons français commercialisés sous sa marque …

Cornichon français :
 Deux fois plus de bocaux en rayons cette année
La saison 2018 est une belle victoire pour agriculteurs et industriel qui voient leurs efforts en faveur de cette relance de filière récompensés.

La saison 2018 est une belle victoire pour agriculteurs et industriel qui voient leurs efforts en faveur de cette relance de filière récompensés. Leurs objectifs : relocaliser la production et offrir une alternative aux consommateurs avec des cornichons semés, récoltés et conditionnés en France.
Ainsi, la PME Reitzel a doublé ses volumes de cornichons français commercialisés sous sa marque Jardin d’Orante, la seule à proposer des cornichons made in France, à grande échelle et à prix accessibles. Les quelques 600 000 bocaux du cru 2018, arrivent peu à peu en magasins. Ils sont distribués dans la plupart des enseignes de la grande distribution. Une partie des volumes est également réservés aux professionnels de la restauration sous la marque Hugo Reitzel, avec des formats adaptés aux Chefs.

Agriculture raisonnée

Tous ces cornichons sont produits en agriculture raisonnée, suivant un cahier des charges très strict. Reitzel, s’est lancée dans la reconstruction de la filière française du cornichon en 2016 en construisant des partenariats équitables et durables avec des agriculteurs, ils étaient 2 il y a 3 ans, ils sont désormais 11.

Des petits en masse

Le cornichon : les français l’aiment petit, c’est pourtant le calibre le plus compliqué à produire ! Un cornichon peut doubler de volume en une journée, le ramasser petit nécessite donc une attention toute particulière.
Pour encourager et valoriser les efforts de ses agriculteurs, Reitzel a mis en place, pour la première fois cette année, une prime au calibre. 7 agriculteurs sur 11 en ont bénéficié, ce qui représente une enveloppe globale de 40 000€. Ce petit calibre (120+) est celui qui a le plus progressé avec une hausse de 85% des volumes, par rapport à l’an dernier. Le petit cornichon représente aujourd’hui 55% des volumes de cornichons français produits par Reitzel.

Agriculteurs recherchés

Olivier Corbin, engagé aux côtés de Reitzel depuis le début, aime à qualifier le cucurbitacée d’or vert, pour lui, pas question d’arrêter : «Nous avons cru au projet dès le début, le soutien de Reitzel nous a permis de nous lancer sans risque et de renouer avec la rentabilité sur cette culture que nous avions délaissée, faute de débouchés».
Mais pour que la filière puisse se consolider, il faut encore plus de volume et donc encore plus d’agriculteurs. Les équipes agronomes de Reitzel recherchent constamment des profils capables de prendre part à l’aventure. A la clef, la PME leur garantit des prix fixés à l’avance, l’achat de l’ensemble de leur production, une assurance en cas de perte de récolte, les fameuses primes aux calibres et un accompagnement de la part des ingénieurs agronomes, spécialistes de cette culture complexe.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend