Aller directement au contenu

Des corps étrangers dans le sucre de la raffinerie tirlemontoise de Wanze

L’AFSCA annonce qu’elle vient de réaliser une enquête au niveau de la raffinerie tirlemontoise suite à la réception d’une plainte d’un client de la raffinerie. Cette plainte faisait état de corps étrangers dans le sucre livré par la raffinerie. Au cours de l’enquête menée par l’AFSCA, il est effectivement apparu que des particules inertes des silos de stockage du …

Des corps étrangers dans le sucre de la raffinerie tirlemontoise de Wanze
L’enquête a révélé que ce problème était dû à des particules inertes d’un silo de stockage de sucre qui se sont décrochées.

L’AFSCA annonce qu’elle vient de réaliser une enquête au niveau de la raffinerie tirlemontoise suite à la réception d’une plainte d’un client de la raffinerie. Cette plainte faisait état de corps étrangers dans le sucre livré par la raffinerie.
Au cours de l’enquête menée par l’AFSCA, il est effectivement apparu que des particules inertes des silos de stockage du sucre pouvaient se décrocher ponctuellement, et se retrouver dans le sucre. Pendant l’enquête et outre les manquements liés à l’infrastructure de stockage, l’AFSCA a mis en évidence des manquements dans les informations communiquées par la raffinerie.

«Pas de risque pour la sécurité alimentaire»

Par mesure de précaution l’Agence a placé sous saisie les stocks de sucre présents sur le site. L’AFSCA a pris les mesures nécessaires afin que tous les clients de la raffinerie potentiellement concernés soient informés du problème et prennent les mesures ad hoc.
Au vu de ces divers éléments et des résultats de son enquête, l’AFSCA a décidé que le site de Wanze de la raffinerie tirlemontoise ne peut plus exercer son activité à partir du 31 août 2018. Des procès-verbaux d’infractions ont en outre été dressés à l’encontre de l’entreprise. Le site de Wanze de la raffinerie tirlemontoise pourra reprendre ses activités via la demande d’une nouvelle autorisation par l’entreprise et après contrôle de l’AFSCA et résultat conforme.
«Nos recherches ont révélé que ce problème était dû à des particules inertes d’un silo de stockage de sucre qui se sont décrochées. La sécurité alimentaire est une priorité à la Raffinerie Tirlemontoise. Dès que le problème a été identifié, des analyses ont été réalisées par l’entreprise. Celles-ci ont démontré qu’il n’y a pas de risque pour la sécurité alimentaire, ni pour la santé. L’entreprise prend acte de cette décision de retrait d’autorisation et prend les mesures nécessaires. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’AFSCA pour obtenir rapidement une nouvelle autorisation.», explique de son côté l’entreprise.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend