Aller directement au contenu

En Belgique, les Auto-contrôles stricts en matière de sécurité alimentaire à l’origine de plus de rappels

De nouveaux chiffres de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) montrent que le nombre de rappels de produits alimentaires augmente : de 53 en 2017 à 171 en 2018. Pour Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, cette augmentation montre surtout que l’AFSCA effectue davantage de contrôles et que les entreprises alimentaires appliquent leur système …

En Belgique, les Auto-contrôles stricts en matière de sécurité alimentaire à l’origine de plus de rappels
« Les entreprises alimentaires belges ont développé une solide réputation en matière de sécurité alimentaire » explique le FEVIA.

De nouveaux chiffres de l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) montrent que le nombre de rappels de produits alimentaires augmente : de 53 en 2017 à 171 en 2018. Pour Fevia, la fédération de l’industrie alimentaire belge, cette augmentation montre surtout que l’AFSCA effectue davantage de contrôles et que les entreprises alimentaires appliquent leur système d’autocontrôle de manière plus stricte.
«La sécurité alimentaire est et reste une priorité absolue pour les entreprises alimentaires belges qui investissent et communiquent en la matière déjà depuis des années. En combinaison avec la notification obligatoire et les contrôles d’une Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire indépendante, notre système d’autocontrôle a permis que nos entreprises alimentaires belges ont développé une solide réputation en matière de sécurité alimentaire», déclare Bart Buysse, CEO de Fevia.
«Il s’agit maintenant de maintenir cet équilibre. Nous devons veiller à ce qu’en Belgique le consommateur reste vigilant en cas de rappel. Au niveau international, nous devons faire en sorte que dans tous les pays l’interprétation de la législation et les contrôles soient aussi stricts que chez nous ».
L’AFSCA confirme que l’augmentation du nombre de rappels est surtout due aux contrôles qui sont plus stricts. Fevia ne voit pas dans l’augmentation du nombre de rappels un quelconque signal de recul de la qualité ou de la sécurité des produits alimentaires et des boissons belges.
«Nos entreprises se distinguent par leur qualité. Qui rend visite à une entreprise du secteur alimentaire remarque immédiatement que nos entreprises et leurs équipes vont loin dans ce domaine et investissent énormément en prévention et en contrôle. Les chiffres de l’AFSCA confirment qu’il n’y a aucune indication qui montrerait que la qualité alimentaire recule, au contraire» déclare Bart Buysse, CEO de Fevia.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend