Aller directement au contenu

Etiquetage des vins : La nouvelle législation russe contestée par le Comité Champagne

La Champagne s’insurge contre la nouvelle législation russe scandalisée par la nouvelle législation russe relative à l’étiquetage des vins. Et pour cause, si les vins de Champagne conservent le droit exclusif d’utiliser le nom «Champagne» en caractères latins sur l’étiquette principale, la loi les oblige à renoncer au terme «Shampanskoe» – traduction du nom Champagne en russe – et …

Etiquetage des vins : La nouvelle législation russe contestée par le Comité Champagne
Si les vins de Champagne conservent le droit exclusif d’utiliser le nom «Champagne» en caractères latins sur l’étiquette principale, la loi les oblige à renoncer au terme «Shampanskoe» – traduction du nom Champagne en russe – et à se présenter sous le terme «vin mousseux» en caractères cyrilliques sur la contre-étiquette. Seuls les vins effervescents russes auront désormais le droit d’utiliser le nom «Shampanskoe».

La Champagne s’insurge contre la nouvelle législation russe scandalisée par la nouvelle législation russe relative à l’étiquetage des vins. Et pour cause, si les vins de Champagne conservent le droit exclusif d’utiliser le nom «Champagne» en caractères latins sur l’étiquette principale, la loi les oblige à renoncer au terme «Shampanskoe» – traduction du nom Champagne en russe – et à se présenter sous le terme «vin mousseux» en caractères cyrilliques sur la contre-étiquette. Seuls les vins effervescents russes auront désormais le droit d’utiliser le nom «Shampanskoe». 

« Le Comité Champagne déplore que cette réglementation n’assure pas aux consommateurs russes une information claire et transparente sur l’origine et les caractéristiques des vins. Il regrette que cette nouvelle loi remette en cause plus de vingt ans de discussions bilatérales entre l’Union européenne et la Russie sur la protection des appellations d’origine » explique dans un communiqué le Comité Champagne qui est en train d’analyser les détails et conséquences de cette loi, dont il n’avait pas été informé par les autorités russes. « Le nom Champagne est protégé dans plus de 120 pays. Le Comité Champagne est déterminé à poursuivre les discussions avec les autorités russes pour obtenir le droit exclusif à l’usage du nom Champagne sur le territoire russe. Les Champenois en appellent aux diplomaties française et européenne pour obtenir la modification de cette loi inacceptable ». 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend