Aller directement au contenu

Agroalimentaire: Guillaumme Garot veut soutenir l’Industrie Agroalimentaire à l’international

Les ministres Guillaume Garot et Nicole Bricq ont annoncé ce matin la mise en place d'un accompagnement personnalisé pour 250 PME et ETI de croissance à l'export d'ici trois ans.

Les ministres Guillaume Garot et Nicole Bricq ont annoncé ce matin la mise en place d’un accompagnement personnalisé pour 250 PME et ETI de croissance à l’export d’ici trois ans. « Nous devons reconquérir les parts de marché que nous avons perdu à l’étranger, et notamment en Europe, a affirmé la ministre du Commerce extérieur. La France est passée de la 2e à la 5e place des pays exportateurs en dix ans. Il faut aussi que les entreprises françaises s’adaptent à la demande internationale. » Et seules 450 des 13 000 entreprises que compte le secteur sont présentes à l’international.

 

Accompagnement et financement pour l’export

« Le but est d’aider les entreprises à se développer à l’étranger en leur fournissant un accompagnement et un financement, en fonction de leur taille et de leurs besoins grâce à des interlocuteurs sur le territoire français mais aussi des accompagnateurs à l’étranger, via les services de l’État dans les ambassades », a précisé le ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire. 
 
Concrètement, les entreprises bénéficieront d’un accompagnement grâce à des plateformes régionales de l’export mises en place par les régions dans le cadre de leur Plans Régionaux d’internationalisation des entreprises (PRIE). L’avantage : cet accompagnement sera personnalisé et dans la durée via des chargés d’affaires à l’international (CAI) d’Ubifrance dans chaque guichet régional de Bpifrance. 
 

L’agroalimentaire fait un pas vers la dématérialisation

Parallèlement, Guillaume Garot a affirmé que le gouvernement travaillait actuellement à la simplification des normes, notamment en matière de certification. Début 2015, la plateforme Expa@ndon 2 devrait être opérationnelle et permettre d’obtenir des certificats numériques, ce que beaucoup d’industriels du secteur attendent avec impatience. 
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend