Aller directement au contenu

InVivo, NatUp et Axéréal annoncent la création de Grains Overseas

InVivo et les coopératives Axéréal et NatUp ont signé la création d’un nouvel ensemble d’envergure internationale : Grains Overseas, qui leur permet de regrouper certains volumes de commercialisation de blé tendre et orge fourragère à destination des pays tiers à travers une offre plus compétitive et des gains d’efficacité. L’ambition de Grains Overseas est d’exporter 4 millions de tonnes …

InVivo, NatUp et Axéréal annoncent la création de Grains Overseas
L’ambition de Grains Overseas est d’exporter 4 millions de tonnes de blé tendre et orge fourragère par an à destination des pays tiers.

InVivo et les coopératives Axéréal et NatUp ont signé la création d’un nouvel ensemble d’envergure internationale : Grains Overseas, qui leur permet de regrouper certains volumes de commercialisation de blé tendre et orge fourragère à destination des pays tiers à travers une offre plus compétitive et des gains d’efficacité.
L’ambition de Grains Overseas est d’exporter 4 millions de tonnes de blé tendre et orge fourragère par an à destination des pays tiers. La France produisant environ 37 millions de tonnes de blé tendre par an, dont 15 millions sont exportées vers les pays tiers.
Cet ensemble permettra notamment d’optimiser la supply chain en mutualisant le réseau de silos fluviaux et maritimes de ses actionnaires, maximisant ainsi la performance économique de l’offre France à l’International.
Grains Overseas est une filiale du groupe InVivo, détenue à 60 % par InVivo Grains, 20 % Axéréal et 20 % NatUp. La nomination de son directeur général interviendra prochainement. Jean-François Loiseau, président d’Axéréal, assurera également la présidence de Grains Overseas. Il déclare : «Face aux évolutions du marché, nous devons nous organiser et mutualiser nos forces pour répondre en qualité et compétitivité aux besoins des clients à l’international» .Pour Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo : «Cette structure permet d’additionner les meilleures compétences dans la commercialisation pays tiers du blé tendre coopératif, et laisse à chacun la possibilité de continuer à opérer sur d’autres céréales.».
Pour Patrick Aps, directeur général de NatUp, indique : L’export constitue la première destination des blés tendres de NatUp mais n’oublions pas que la performance de l’export français est également un indicateur crucial pour l’équilibre du marché intérieur. Grains Overseas a un beau défi à relever».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend