Aller directement au contenu

La «Cuisine Cloud» en Europe gagne du terrain

L’industrie mondiale des commandes de produits alimentaires en ligne maintiendrait une croissance rapide de 9,8% en un an selon les recherches de PreciseSecurity.com. Également connue sous le nom de cuisine «cloud» ou «fantôme», cette industrie a déjà eu un impact énorme sur le marché des aliments et des boissons et a transformé le modèle économique de nombreux détaillants dans …

La «Cuisine Cloud» en Europe gagne du terrain
Le Géant du Sud-Est Asiatique, Grab a ouvert sa première cuisine cloud à Singapour, dans le cadre de l’expansion en 2020 de son service de livraison de nourriture Grabfood. Objectif : permettre aux marchands de pouvoir introduire de nouveaux concepts et marques alimentaires.

L’industrie mondiale des commandes de produits alimentaires en ligne maintiendrait une croissance rapide de 9,8% en un an selon les recherches de PreciseSecurity.com. Également connue sous le nom de cuisine «cloud» ou «fantôme», cette industrie a déjà eu un impact énorme sur le marché des aliments et des boissons et a transformé le modèle économique de nombreux détaillants dans le monde.
La tendance à l’expansion se poursuivra au cours des années suivantes, les États-Unis devenant le premier acteur mondial. Selon les recherches de PreciseSecurity.com, l’industrie mondiale de la cuisine dans le cloud devrait atteindre une valeur de 2,3 billions de dollars d’ici 2026.
Le marché américain de la cuisine dans le cloud devrait générer 972 milliards de dollars de revenus d’ici 2026.
Une « cuisine sombre » est un restaurant qui ne propose pas de restauration sur place ou à emporter aux clients. Il est principalement virtuel et dépend des applications de livraison de nourriture et des commandes du portail de site Web pour générer des ventes.
Les données de 2019 montrent que ce type d’industrie de livraison de nourriture aux États-Unis a généré un bénéfice de 336 milliards de dollars. Les chiffres ne devraient pas surprendre étant donné qu’un ménage américain moyen dépense près de 3 500 $ par an pour des repas hors foyer.
Selon les enquêtes, les revenus globaux du marché américain de la cuisine sombre devraient presque tripler au cours des années suivantes et atteindre une valeur de 972 milliards de dollars d’ici 2026.

L’Europe est le deuxième plus grand marché de la « cuisine cloud » au monde

Avec l’ensemble de l’industrie de la livraison de nourriture qui croît dix fois plus vite que le marché de la restauration traditionnelle, l’Europe terminera en 2019 comme étant la deuxième plus grande région de « cuisine cloud » au monde.
La popularité croissante d’entreprises comme Uber Eats, Deliveroo et DoorDash a déjà encouragé de nombreux restaurants européens à utiliser ce type de cuisine pour réduire les coûts, augmenter les revenus et accélérer la livraison de nourriture.
Par rapport au marché américain, l’industrie européenne de la cuisine en nuage a généré 25% de bénéfices en moins en 2019 et terminera l’année avec 253 milliards de dollars de revenus. Cependant, les récentes enquêtes indiquent que le bénéfice global de l’industrie devrait atteindre 656 milliards de dollars au cours des six prochaines années.

Le marché de la cuisine cloud en Asie-Pacifique va quadrupler au cours des six prochaines années

Bien que les États-Unis restent le principal acteur sur le marché mondial des cuisines sombres, la région Asie Pacifique connaîtra la croissance la plus importante au cours des années suivantes. Cela ne surprend pas compte tenu de la culture de la restauration qui est présente dans toute la région.
Les enquêtes de 2019 montrent que près de 27% des personnes vivant en Chine ont dîné plusieurs fois par semaine au cours de cette année, et près de 19% d’entre elles l’ont fait au moins une fois par semaine.
Le marché des cuisines en nuage en Asie-Pacifique a généré 198 milliards de dollars de bénéfices en 2019, soit près de 40% de moins qu’aux États-Unis. Pourtant, selon les enquêtes, l’ensemble de l’industrie de la cuisine cloud en Asie Pacifique devrait quadrupler au cours des six prochaines années et atteindre une valeur de 699 milliards de dollars d’ici 2026.
Cet article pourrait également vous intéresser : Consommation : L’intérêt croissant des baby-boomers pour les aliments de « marque propre »

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend