Aller directement au contenu

La réglementation sur les teneurs maximales en résidus de certains pesticides

est devenue plus exigeante, notamment sur les fruits et légumes. La directive européenne 2006/59/CE (JOUE 29/06/06) fixe dans les fruits et légumes les limites applicables aux résidus de six pesticides carbaryl, Deltaméthrine, endosulfan, fénithrothion, méthidathion et oxamyl. Elle modifie la directive 86/363/CEE. Ainsi, une teneur maximale résiduelle (TMR) est fixée pour l’oxamyl.

est devenue plus exigeante, notamment sur les fruits et légumes. La directive européenne 2006/59/CE (JOUE 29/06/06) fixe dans les fruits et légumes les limites applicables aux résidus de six pesticides carbaryl, Deltaméthrine, endosulfan, fénithrothion, méthidathion et oxamyl. Elle modifie la directive 86/363/CEE. Ainsi, une teneur maximale résiduelle (TMR) est fixée pour l’oxamyl. Elle se situe dans les céréales et dans les fruits et légumes a 0,01 mg/kg, sauf pour les mandarines, les tomates, les poivrons, les concombres, les cornichons, le thé, le houblon et les graines oléagineuses (0,02 mg/kg) et les courgettes (0,03 mg/kg). De même, une teneur maximale est fixée pour le Carbaryl. Elle est de 0,05 mg/kg dans la matière grasse contenue dans les produits carnés, dans le lait de vache et dans les oeufs frais dépourvus de coquille ainsi que dans les fruits et légumes, sauf pour les olives (5 mg/kg), les tomates (0,5 mg/kg), le thé et le houblon (1 mg/kg).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend