Aller directement au contenu

Oeneo se porte bien !

Oeneo est un acteur majeur de la filière vitivinicole, grâce à ses marques haut de gamme et innovantes. Présent dans le monde entier, le groupe couvre l’ensemble des étapes d’élaboration du vin, avec deux divisions majeures et complémentaires : le bouchage (avec la fabrication et la commercialisation de bouchons en liège ; technologiques à forte valeur ajoutée avec la …

Oeneo se porte bien !
L’activité a été bien orientée dans les deux divisions du Groupe, en particulier dans le Bouchage avec une croissance organique de 15,9% toujours portée par le succès mondial de la marque Diam.

Oeneo est un acteur majeur de la filière vitivinicole, grâce à ses marques haut de gamme et innovantes. Présent dans le monde entier, le groupe couvre l’ensemble des étapes d’élaboration du vin, avec deux divisions majeures et complémentaires : le bouchage (avec la fabrication et la commercialisation de bouchons en liège ; technologiques à forte valeur ajoutée avec la gamme Diam, techniques et naturels avec la gamme Piedade) et l’élevage (en fournissant avec Seguin Moreau des solutions haut de gamme d’élevage du vin ou de spiritueux aux principaux acteurs du marché et en développant avec Vivelys des solutions innovantes au service du vin (R&D, conseil, systèmes).
Le Groupe annonce avoir réalisé au deuxième trimestre un chiffre d’affaires de 70,7 M€ en hausse de 9,1% (9,5% à taux de change constants). L’activité a été bien orientée dans les deux divisions du Groupe, en particulier dans le Bouchage avec une croissance organique de 15,9% toujours portée par le succès mondial de la marque Diam.
En Elevage, le Groupe est parvenu à générer une légère croissance sur une base de comparaison élevée et dans un contexte climatique moins favorable en Europe. Après 6 mois d’activité, le chiffre d’affaires affiche à fin septembre une hausse solide de +6,2% (+6,3% à taux de change constants) à 135,7 M€.
Le Groupe est en phase avec son plan de marche, avec une activité très dynamique pour le Bouchage et une activité solide en Elevage, cette division ayant réitéré sur le semestre sa très bonne performance de l’exercice précédent. Ces niveaux d’activité devraient permettre au Groupe de confirmer le renforcement des marges sur le semestre.

Bouchage : Des ventes Diam en forte croissance

Le deuxième trimestre de l’exercice 2017-2018 a été très dynamique selon le Groupe, confirmant la pénétration et les prises de parts de marché de la marque Diam auprès des viticulteurs du monde entier. Le chiffre d’affaires de cette marque est ainsi en croissance de plus de 20% sur le trimestre, portant à +17% la progression depuis le début de l’exercice.
Cette performance s’appuie sur une progression importante des volumes dans la quasi-totalité des pays et ce tant sur l’entrée de gamme (Diam 1) que sur le très haut de gamme (Diam 10/Diam 30).
Le Bouchage enregistre des croissances à deux chiffres dans tous les principaux pays producteurs (France, Espagne, Italie, Etats-Unis, Argentine) confirmant son succès mondial.
En intégrant les autres bouchons technologiques du Groupe ainsi que les volumes de vente de Piedade (stables sur le 2ème trimestre et de plus en plus concentrés aujourd’hui sur la gamme Pietec), le Groupe a commercialisé plus de 1,2 milliard de bouchons sur le semestre ce qui constitue un nouveau record.

Une activité solide et en croissance

Le Groupe continuera de capitaliser sur le succès toujours croissant de la gamme Diam avec des ventes qui devraient rester bien orientées au cours des prochains mois, dans un contexte de récoltes pourtant plus faibles en Europe. La division affiche une activité stable sur le semestre, le deuxième trimestre ayant permis de rattraper le léger recul du premier trimestre.
Le Groupe réitère donc sa performance de l’exercice précédent qui constituait un record historique. Cette performance est d’autant plus satisfaisante qu’elle s’appuie sur une activité solide et en croissance dans les principales activités stratégiques: futailles, bois œnologie et solutions technologiques. Ces activités compensent le recul de 1,2 M€ des activités non stratégiques, telles que la vente de merrains ou de bois usinés à des tiers.
Par zones géographiques, l’activité est restée bien orientée en Europe, sous l’effet de vendanges précoces en Italie, au Portugal et en Autriche notamment. En France, la croissance des ventes en Bourgogne a compensé les impacts météorologiques (gels printaniers) constatés sur le Bordelais ou la région de Cognac par exemple. L’activité « cœur de business » de la zone Amériques progresse sur la période et les perspectives restent bonnes pour le 3ème trimestre.
La division parvient à amortir, grâce à son implantation mondiale et son positionnement premium, les effets des phénomènes météorologiques, comme le gel printanier puis la sécheresse estivale qui ont particulièrement touché l’Europe cette année et qui impactent la dynamique du marché. La division Elevage vise ainsi à réaliser un second semestre dans la continuité du premier, ce qui serait une excellente performance dans ce contexte particulier.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend