Aller directement au contenu

Performance Énergétique des IAA : Cinq nominés en lice

«Optimiser son efficience énergétique est l’affaire de tous. Les transitions énergétiques et écologiques ne sont pas obligatoirement difficiles, elles peuvent être une source d’opportunités. Les innovations de rupture, inspirées du vivant et les solutions fondées sur la nature permettent des cercles vertueux performants. Les Trophées de l’Institut Orygeen permettent de mettre en lumière les entreprises qui prouvent qu’une démarche …

Performance Énergétique des IAA : Cinq nominés en lice
L’Institut Orygeen continue, avec ses Trophées, à mettre en avant ces entreprises qui ont fait le choix de mettre en place des démarches énergétiques structurées et engagées pour améliorer leur compétitivité.

«Optimiser son efficience énergétique est l’affaire de tous. Les transitions énergétiques et écologiques ne sont pas obligatoirement difficiles, elles peuvent être une source d’opportunités. Les innovations de rupture, inspirées du vivant et les solutions fondées sur la nature permettent des cercles vertueux performants. Les Trophées de l’Institut Orygeen permettent de mettre en lumière les entreprises qui prouvent qu’une démarche créative et volontaire peut avoir un impact positif sur leur compétitivité et sur l’environnement» témoigne Patricia Ricard, présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard et présidente du jury des Trophées de l’édition 2018.
Les efforts des industriels en matière d’efficacité énergétique ne sont pas toujours reconnus à leur juste valeur. C’est pourquoi, l’institut Orygeen continue, avec ses Trophées, à mettre en avant ces entreprises qui ont fait le choix de mettre en place des démarches énergétiques structurées et engagées pour améliorer leur compétitivité. Ces exemples de réussite sont aussi un moyen de montrer la voie à suivre pour tous les 17 600 industrielles et inciter le secteur dans son ensemble.

Deux lauréats seront récompensés

Sous le patronage du Ministère de l’Agriculture et de l’alimentation, la cérémonie des trophées 2018 de la performance énergétique de l’industrie agroalimentaire aura lieu le Mercredi 24 octobre à 16h30, sur le plateau télévisé du SIAL, à Paris Nord Villepinte. Deux lauréats industriels IAA seront récompensés pour leurs actions d’optimisation énergétique réalisées sur leurs sites, et dévoilé exclusivement le 24 octobre, lors de la cérémonie.
Pour cette 4ème édition, la sélection s’est basée sur la méthode World Class Energy Performance*, développée par les équipes de consultants d’Orygeen.
 Cette méthode innovante a permis d’évaluer chacun des candidats selon leur performance énergétique globale et pas uniquement selon l’efficacité énergétique de leurs process. Elle est basée sur les principes de la performance industrielle. L’approche permet d’incorporer tous les nouveaux leviers de performance apparus ces dernières années dans une vision long terme de progrès pérenne : l’efficacité énergétique, 
l’auto production d’énergie et en particulier d’énergies renouvelable, les achats d’énergie et d’énergies renouvelable, la flexibilité, 
le tout associé à la transformation digitale de l’entreprise.

Les Nominés pour le Trophée

Cinq entreprises, de différentes tailles et positionnées sur différents marchés, ont été retenues avec des ambitions sur le long terme.
Les délices de Saint Léonard : Implantée à Theix (56), l’entreprise dédie son activité à la fabrication de produits « traiteur » frais et surgelés (pizzas, sandwiches, crêpes, tartes, snaking). Créée en 1993, elle compte aujourd’hui 265 employés, avec un outil de production générant un volume de production annuel de13 500 tonnes et 38 millions d’unités. Elle fait partie des finalistes notamment grâce à sa performance énergétique bien intégrée dans ses process industriels et pour sa démarche incitative et participative vis à vis du personnel.
Agromousquetaires : Le groupe représente le pôle agroalimentaire du Groupement Les Mousquetaires. Fort de 64 sites et 11 000 collaborateurs, Agromousquetaires a la volonté d’adapter ses produits aux besoins du marché, tout en assurant leur qualité. Avec son projet Agro Performance Plus 2020 (A2P2020), il promet une baisse des coûts de production sans rogner sur la qualité des produits et sur le développement de la structure, un parfait exemple de son engagement. Cette stratégie groupe l’a mené à créer un management de la performance énergétique centralisé mais autonome pour chacun des 64 sites grâce à des équipes entièrement dédiées à ce but s’appuyant sur des technologies digitales et s’engageant sur des projets innovants. Des atouts majeurs, qui ont permis à Agromousquetaire de se placer au rang des finalistes.
La Quercynoise : Cette coopérative 100% Française regroupe près de 200 producteurs de canards gras. Crée en 1975 à Gramat, dans le Lot, elle se spécialise dans la transformation et la conservation de la volaille (foie gras, confits et magret, etc.). Tournée aussi bien vers l’authenticité que l’innovation, elle est une des premières entreprises agroalimentaires en France à avoir acquis cinq certifications qualité (ISO 9001, ISO 14001 , ISO 18001, Norme HACCP pour la traçabilité et IFS Food). Cet industriel s’inscrit dans une démarche très globale et participative tournée vers une autonomie énergétique de l’entreprise et du territoire le tout en faveur de l’environnement et des énergies renouvelables.
Bonabio :
 Bonabio est une jeune entreprise issue de la société Jules Brochenin SA, qui a été scindée début 2018. La nouvelle société Bonabio assure depuis l’activité sourcing des filières bio: fruits (bananes, mangues, avocats,..) et ingrédients (huiles tropicales, graines) dans le marché de Rungis.
Ce site tout récent a été construit en intégrant directement des solutions techniques d’optimisation énergétique pour des objectifs en adéquation avec une démarche RSE et Bio.
Moy Park : Cette société anglaise est un acteur majeur de la filière avicole en Europe. Moy Park France s’est spécialisée dans la fabrication de produits finis, destinés à la consommation, à base de viande de poulet et de porc pour des grandes enseignes. Pour preuve de sa volonté d’amélioration continue, l’entreprise a fait preuve d’une belle progression en matière de performance énergétique au fil des années que l’Institut a suivi au fil de ses candidatures aux Trophées. Une démarche intégrée et structurée par un système de management de l’énergie au sein même du site a fait de Moy Park France l’un des finalistes de cette édition 2018 des Trophées.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend