Aller directement au contenu

Pierre Lelouche plaide pour l’ouverture du marché japonais.

En visite au Japon, Pierre Lelouche, secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, appelle le gouvernement nippon à s’ouvrir aux produits alimentaires français : « Il serait bien que les Japonais puissent avoir accès aux produits français. […] Pour l'instant c'est très difficile, parfois impossible, à cause de barrières tarifaires et non tarifaires ».

En visite au Japon, Pierre Lelouche, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur, appelle le gouvernement nippon à s’ouvrir aux produits alimentaires français : « Il serait bien que les Japonais puissent avoir accès aux produits français. […] Pour l’instant c’est très difficile, parfois impossible, à cause de barrières tarifaires et non tarifaires ». « On a essayé de convaincre le gouvernement japonais d’ouvrir ses frontières aux produits agroalimentaires français, souligne-t-il. J’espère qu’on va avancer, parce que pour nous c’est la condition à un accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Japon ». Alors que les produits alimentaires français représentent 6,4% du marché mondial, leurs ventes de ne s’élèvent qu’à 1% du marché japonais, contre 9% il y a dix ans.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend