Aller directement au contenu

[2018] CFIA / Pompes à vide sèches : La DRYVAC s’adapte aux exigences des applications agroalimentaires

Présent au CFIA de Rennes en mars prochain où il présentera sa large gamme de pompe et solutions pour le vide, Leybold, pionnier de la technologie du vide depuis 1850, met l’accent cette année sur la DRYVAC, une pompe à vide sèche, jusqu’alors principalement utilisée dans les applications industrielles telles que la métallurgie ou le traitement thermique. Pierre Lantheaume, …

[2018] CFIA / Pompes à vide sèches : La DRYVAC s’adapte aux exigences des applications agroalimentaires
Avec ses trois positions de raccordement possible à l’aspiration, l’installation de la Dryvac est facile et flexible.

Présent au CFIA de Rennes en mars prochain où il présentera sa large gamme de pompe et solutions pour le vide, Leybold, pionnier de la technologie du vide depuis 1850, met l’accent cette année sur la DRYVAC, une pompe à vide sèche, jusqu’alors principalement utilisée dans les applications industrielles telles que la métallurgie ou le traitement thermique. Pierre Lantheaume, responsable segment de marché agroalimentaire chez Leybold nous explique tous les avantages de ce produit qui est désormais adapté aux contraintes agroalimentaires.

Alors que la majorité des pompes à vide utilisées dans l’agroalimentaire sont des pompes à palettes lubrifiées, vous mettez en avant la Dryvac qui, elle, est une pompe sèche. Pourquoi ce choix ?

Pierre Lantheaume : Nous possédons une large gamme de pompes de toutes les technologies, pour toutes les applications. Pour l’industrie agroalimentaire qui utilise à 95% la technologie classique des pompes à palettes lubrifiées que nous proposons également (gamme SOGEVAC), nous avons souhaité mettre en avant la DRYVAC DV650, une pompe à vide sèche, d’une part parce qu’elle présente de nombreux avantages techniques, encore méconnus des industriels, d’autre part parce qu’elle apporte au client une valeur ajoutée indiscutable.

A quel niveau la Dryvac a-t-elle été adaptée pour l’industrie agroalimentaire et pour quelles applications cette pompe sèche est-elle recommandée ?

P.L. : La DRYVAC FP a été sensiblement modifiée pour répondre aux contraintes des applications agroalimentaires. Elle bénéficie désormais d’une peinture Epoxy et son design lui permet une limitation des points de rétention d’eau. Ces modifications lui confèrent une meilleure tenue au nettoyage journalier, même si un capotage en inox reste nécessaire. La DRYVAC est aussi certifiée ISO 6, un standard d’hygiène de plus en plus requis par l’industrie agroalimentaire. Concernant les types d’applications, la DRYVAC permet de remplacer avantageusement des combinaisons de pompes primaires lubrifiées et Roots sur des grosses machines à cloche d’emballage sous vide, avec chargement par tapis par exemple. Elle est également idéale pour les applications de skin packaging (opercule chauffé) qui nécessitent un vide relativement fin, de l’ordre du millibar, là aussi en remplaçant une pompe primaire et un Roots.

Quels sont les avantages de la Dryvac par rapport aux pompes à vide lubrifiées ?

DRYVAC DV650 de Leybold, ici raccordée à une operculeuse Mondini TRAVE 350. Traditionnellement, les pompes lubrifiées sont éloignées du process car elles sont bruyantes. La DRYVAC ayant un niveau de bruit très bas, peut-être installée au plus près du process.

P.L. : A débit égal, la DRYVAC est beaucoup plus compacte qu’une pompe à palettes. A titre d’exemple, elle dispose d’un débit de 650 m3/h et n’est pas beaucoup plus encombrante qu’une pompe à palettes lubrifiée de 300 m3/h. Avec ses trois positions de raccordement possibles à l’aspiration, son installation est facile et flexible.  Traditionnellement, les pompes lubrifiées sont éloignées du process car elles sont bruyantes. La DRYVAC ayant un niveau de bruit très bas, peut au contraire être installée au plus près pour une efficacité améliorée. Autre avantage par rapport aux technologies classiques, la DRYVAC ne nécessite pas d’huile puisque sa compression est sèche. Il n’y a donc aucun risque de contamination des produits alimentaires ou de pollution. Elle est entièrement refroidie par eau et n’émet donc pas de chaleur. La pompe reste froide et la chaleur est évacuée par l’eau, ce qui permet, là aussi une installation au plus près du process, en salle de production (tranchage / conditionnement), où la température est généralement contrôlée. Enfin, la DRYVAC ne nécessite quasiment pas de maintenance. Seul un remplacement des roulements à billes sera nécessaire au bout de 30 000 heures de fonctionnement. Pour l’industrie qui l’utilise, la DRYVAC permet alors un gain de productivité avec son débit élevé même en basse pression et ses temps de cycles plus courts. C’est une valeur ajoutée !

Leybold sera présent au CFIA de Rennes, les 13,14 et 15 mars au Hall 5 Stand E49

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend