Aller directement au contenu

Pourquoi le «Re-Use» est devenu incontournable en agroalimentaire

Compte tenu des risques évidents sur la qualité du produit fini, la réutilisation de l’eau dans une usine agroalimentaire demande beaucoup de précautions. Que ce soit dans les secteurs des produits laitiers, des boissons, de la viande ou encore de la transformation des légumes, «la réutilisation de l’eau en milieu industriel est une réalité maîtrisée», affirme Véolia. Le leader …

Pourquoi le «Re-Use» est devenu incontournable en agroalimentaire
Avec sa filiale Veolia Water Technologies, via le «Re-use» aussi appelé «re-claim» ou «re-cycle», Véolia répond ainsi aux besoins des industriels français de l’agroalimentaire en proposant des solutions efficaces et rentables et ce, dans le respect des contraintes environnementales et réglementaires.

Compte tenu des risques évidents sur la qualité du produit fini, la réutilisation de l’eau dans une usine agroalimentaire demande beaucoup de précautions.
Que ce soit dans les secteurs des produits laitiers, des boissons, de la viande ou encore de la transformation des légumes, «la réutilisation de l’eau en milieu industriel est une réalité maîtrisée», affirme Véolia.
Le leader mondial du traitement d’eau en milieu municipal et industriel propose en effet des solutions adaptées à chaque application pour chaque client, avec des standards de qualité adaptés à un usage particulier : De l’irrigation à l’eau ingrédient en passant par de nombreuses autres applications telles que l’eau d’alimentation des tours de refroidissement, le nettoyage des zones non traitées, les premiers nettoyages, le nettoyage des camions, etc.
Avec sa filiale Veolia Water Technologies, via le «Re-use» aussi appelé «re-claim» ou «re-cycle» (autant de termes pour définir les types de réutilisation de l’eau en milieu industriel), Véolia répond ainsi aux besoins des industriels français de l’agroalimentaire en proposant des solutions efficaces et rentables et ce, dans le respect des contraintes environnementales et réglementaires.

Réduire les prélèvements et la consommation d’eau

Un projet commence en général par un audit de la situation existante. Une offre précisément dédiée à l’analyse des consommations en eau de l’usine a été construite par Veolia. il s’agit de SCREEN Platinum qui permet de réaliser un diagnostic du management de l’eau à 360 degrés sur le site industriel : Cartographie des consommations par ateliers, benchmark sont au coeur du processus. Les analyses de risques et les une pré-analyse HACCP est toujours réalisée par la suite», explique Véolia.

Les enjeux du re-use pour l’industrie

Assurer la continuité des activités et soutenir la croissance de l’entreprise, tels sont aujourd’hui les enjeux du re-use.
«La continuité des activités est la principale préoccupation de tous les dirigeants d’entreprises », explique Véolia. En effet, une rupture d’eau, matière première précieuse, engendre des risques de rupture de plusieurs services liés comme process, transport, refroidissement, nettoyage… et peut en conséquence être à l’origine d’un arrêt complet de l’usine.
«Avec la croissance de l’entreprise, l’empreinte hydrique augmente. Certaines extensions de sites sont ajournés uniquement pour des questions de ressources en eau. Afin d’éviter un stress hydrique local accru, la réutilisation peut aider à accroître la production sans rejeter d’eau supplémentaire ni acheter plus d’eau. La réutilisation peut être l’un des moteurs de la croissance sans effets négatifs pour les parties prenantes locales», explique Véolia.

Limiter l’impact des activités sur les réserves d’eau

Aujourd’hui, les industries choisissent de s’orienter vers la réutilisation et le recyclage des effluents/eaux résiduelles traitée pour sécuriser une partie de leur approvisionnement en eau. En produisant leur propre eau, ils peuvent également bénéficier de coûts plus bas, d’une eau de meilleure qualité et d’une économie de consommation des produits chimiques.
Mais l’effet positif de la réutilisation de l’eau ne se limite pas qu’au coût d’achat de l’eau.

L’eau, «must have» des plans RSE pour toutes les entreprises

En effet, la consommation d’eau augmente d’environ 1% par an dans le monde depuis les années 1980, sous l’effet conjugué de la croissance démographique, du développement socio-économique et de l’évolution des modes de consommation. La demande mondiale en eau devrait continuer à augmenter à un rythme similaire jusqu’en 2050, représentant une augmentation de 20 à 30% comparativement au niveau actuel d’utilisation de l’eau, principalement en raison de la demande croissante des secteurs industriels et domestiques. En Europe par exemple, il est estimé qu’en 2030, environ 30% de la population pourrait connaître des problèmes de rareté de l’eau toute l’année, la pénurie d’eau affectera environ la moitié des bassins fluviaux de l’UE.
«La priorité étant donnée à l’eau potable il est donc nécessaire de réussir à limiter l’impact d’autres activités sur les réserves d’eau notamment les activités industrielles», explique Véolia.
Parce que réduire les prélèvements d’eau liées au stress hydrique devient un important problème mondial et national, l’eau doit impérativement s’inscrire dans le «must have» des plans RSE pour toutes les entreprises.

Plus d’informations sur la réutilisation des eaux : ICI

Pour tout contact : Info-industrie.sti@veolia.com

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend