Aller directement au contenu

Protéines végétales et alternatives : 450 millions d’euros pour accélérer la stratégie

La stratégie d’accélération «Alimentation durable et favorable à la santé» présentée officiellement à la presse par le gouvernement a pour objectif d’accélérer la recherche et le développement de technologies de rupture en vue de déploiements généralisés pour accompagner les transitions de l’industrie agroalimentaire. Dotée de près de 450 millions d’euros, la stratégie d’accélération initie des appels à projets, en …

Protéines végétales et alternatives : 450 millions d’euros pour accélérer la stratégie
Christophe Rupp-Dahlem, président de Protéines France, salue l’adoption de la stratégie d’accélération « Alimentation Durable et Favorable à la Santé » par le Gouvernement, faisant des protéines végétales et protéines alternatives (insectes, algues et microorganismes) une priorité pour répondre aux besoins alimentaires de demain.

La stratégie d’accélération «Alimentation durable et favorable à la santé» présentée officiellement à la presse par le gouvernement a pour objectif d’accélérer la recherche et le développement de technologies de rupture en vue de déploiements généralisés pour accompagner les transitions de l’industrie agroalimentaire. Dotée de près de 450 millions d’euros, la stratégie d’accélération initie des appels à projets, en particulier pour soutenir le développement de nouveaux produits à base de protéines afin de faire de la France un leader mondial du secteur.

Concrètement, trois axes sont identifiés : la production de protéines végétales et la diversification des ressources protéiques ; l’optimisation de la transformation, notamment l’extraction et la valorisation de coproduits riches en protéines et enfin l’augmentation de la consommation de légumineuses et produits à base de protéines végétales et protéines alternatives.

Lancement prochain d’un appel à projets

Cette stratégie d’accélération prévoit le lancement prochain d’un appel à projets pour soutenir la recherche et l’innovation pour «Développer les protéines végétales et diversifier les sources de protéines». Ce futur appel à projet vient en complément de l’appel à projets ouvert par les Ministres dès le 5 novembre et consacré aux « Besoins alimentaires de demain » , dont les protéines.

Pour Christophe Rupp-Dahlem, président de Protéines France, présent pour porter l’ambition et les engagements des leaders français des protéines : «Au sein des membres de Protéines France, plus de 1,4 milliard d’euros de nouveaux investissements industriels ont été recensés en France à l’horizon 2030 dans ces nouvelles filières protéiques. La stratégie d’accélération va permettre d’accélérer leur déploiement au service d’une croissance durable sur le territoire national et faire de la France un leader mondial des protéines végétales et nouvelles ressources protéiques».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend