Aller directement au contenu

Seules 20 % des allégations sont approuvées.

Ce vendredi 8 avril, le gardien européen de la sécurité alimentaire a publié son opinion portant sur la troisième évaluation sur les affirmations proposées quant aux effets bénéfiques de certains produits alimentaires. 442 allégations de santé fonctionnelles génériques supplémentaires ont ainsi été évaluées

Ce vendredi 8 avril, le gardien européen de la sécurité alimentaire a publié son opinion portant sur la troisième évaluation sur les affirmations proposées quant aux effets bénéfiques de certains produits alimentaires. 442 allégations de santé fonctionnelles génériques supplémentaires ont ainsi été évaluées par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) en charge d’examiner les preuves scientifiques de ces affirmations. « Comme lors des évaluations précédentes, bon nombre des opinions défavorables dans cette série étaient liées à la maigre qualité des informations fournies à l’EFSA », a déclaré l’agence dans une déclaration. Parmi les allégations approuvées par l’EFSA sont présentes : la relation entre les noix et l’amélioration du fonctionnement des vaisseaux sanguins ; les effets antioxydants des polyphénols présents dans l’huile d’olive sur le mauvais cholestérol ; les effets de la caféine sur l’attention et l’endurance physique. Les informations nutritionnelles et sanitaires sur les aliments sont soumises au règlement européen n°1924/2006, entré en vigueur au 1er juillet 2007. Initialement la liste complète des affirmations autorisées devait être publiée en janvier 2010 avec une réglementation qui devait suivre en automne de la même année. Cependant, l’EFSA a pris du retard et vient de rendre sont avis sur le troisième paquet d’affirmations ; un dernier lot de 600 affirmations doit être finalisé d’ici juin 2011 pour une publication en automne.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend