Aller directement au contenu

Traçabilité en RHF : Un projet de décret pour renforcer l’étiquetage obligatoire

Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, viennent de lancer une concertation sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande servie dans la restauration hors foyer (restaurants, cantines, etc…), afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs. Les …

Traçabilité en RHF : Un projet de décret pour renforcer l’étiquetage obligatoire
Le gouvernement vient de lancer une concertation sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande servie dans la restauration hors foyer afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs.

Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, viennent de lancer une concertation sur un projet de décret visant à rendre obligatoire l’étiquetage de l’origine de la viande servie dans la restauration hors foyer (restaurants, cantines, etc…), afin de renforcer l’information disponible pour les consommateurs.
Les consommateurs expriment une attente forte sur l’origine des produits qu’ils consomment, signe d’un besoin de transparence et de traçabilité. Le Gouvernement souhaite répondre à cette attente légitime et offrir davantage d’informations aux consommateurs pour éclairer leurs choix.
Si l’information sur l’origine des viandes est d’ores et déjà délivrée aux consommateurs dans les grandes surfaces et les boucheries, seule celle sur l’origine de la viande bovine est obligatoire dans la restauration hors foyer. La réglementation existante sera ainsi étendue aux viandes porcines, ovines et de volaille.
Didier Guillaume et Agnès Pannier-Runacher soumettent ce jour un projet de décret à la concertation avec les filières agricoles concernées, les professionnels de la restauration et les associations de consommateurs. Ce projet sera ensuite notifié à la Commission européenne puis transmis au Conseil d’État. Sous réserve de la validation du texte par ces différentes instances, l’obligation pourrait entrer en vigueur au 1er avril 2020.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
La blockchain en passe de révolutionner l'agroalimentaire ?

C'est LA tendance majeure du secteur agroalimentaire. Au cœur des enjeux économiques actuels, la blockchain apparaît comme étant la technologie pouvant révolutionner la traçabilité des produits. Comment la blockchain permet-elle d’améliorer la supply chain …

Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par les performances des flux de marchandises et d’information, du sourcing au client final sur l’ensemble des processus de la supply chain. De nombreuses entreprises l'ont déjà compris. Le transport et …

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend