Aller directement au contenu

TVA à 7%, les cantines et les fruits et légumes épargnés.

Seules les cantines échapperont finalement au relèvement de la TVA de 5,5% à 7%.

Seules les cantines échapperont finalement au relèvement de la TVA de 5,5% à 7%. En effet, les députés, après de multiples propositions d’amendements et de long débats ont finalement voté cette mesure prévue dans le cadre du plan Fillon II qui ne concernera donc pas les cantines, lorsque celles-ci sont gérées sous forme de délégation de service public. Cette « exception » coûtera 30 millions d’euros à l’Etat.

Les fruits et légumes frais seront également épargnés, et verront leur taux de TVA rester à 5,5%, tout comme les croissants, les pains au chocolat et autres viennoiseries.

Pour l’agroalimentaire, notons également que l’alimentation du bétail subira, elle, l’augmentation du taux de TVA. Ce qui a fait réagir Pierre Brard, apparenté PCF, dans un article du Parisien : « Vous allez faire augmenter le beurre d’Isigny, vous allez nuire à nos vaches et à nos paysans ! ».

De même, l’hôtellerie (qui voit par ailleurs la taxe sur les nuitées dans les hôtels de luxe disparaître), la librairie, la construction (qui annonce déjà une « année noire pour le bâtiment »), les médicaments non remboursés, les transports scolaires, le bois de chauffage, la collecte des déchets et les services à la personne n’échappent pas à l’augmentation de TVA. Cette mesure devrait permettre au gouvernement de faire rentrer dès 2012 environ 1,8 milliards d’euros dans ses caisses.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend