Aller directement au contenu

Une interdiction du bisphénol A avancée pour protéger les enfants.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a annoncé qu’il souhaitait « aller plus loin » par rapport à la proposition de loi présentée par le député socialiste Gérard Bapt concernant l’interdiction du bisphénol A (BPA) dans les contenants alimentaires. Ainsi, il souhaiterait appliquer une telle mesure « dès 2013 » pour les enfants de moins de 3 ans.

Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand, a annoncé qu’il souhaitait « aller plus loin » par rapport à la proposition de loi présentée par le député socialiste Gérard Bapt concernant l’interdiction du bisphénol A (BPA) dans les contenants alimentaires. Ainsi, il souhaiterait appliquer une telle mesure « dès 2013 » pour les enfants de moins de 3 ans.

En effet, bien que tout le monde ou presque s’accorde sur le fait qu’il faille interdire le BPA dans les contenants alimentaires suite aux recommandations de l’Anses, c’est sur le calendrier que personne ne s’accorde.

  • La proposition initiale de Gérard Bapt souhaitait que l’interdiction entre en vigueur dès le 1er juillet 2012.
  • L’UMP, en étudiant la mesure, avait considéré cette date comme prématurée étant donné que la substitution du BPA n’est pas chose aisée. Les socialistes l’ont donc repoussée jusqu’au 1er juillet 2013.
  • Mais les industriels avaient alors mis leur grain de sel : 2013 leur semblait bien trop tôt pour trouver un substituant au BPA dont ils auraient le temps de prouver l’innocuité. La Commission a alors à nouveau décalé la date d’application au 1er janvier 2014.

Xavier Bertrand a rappelé hier dans le quotidien 20 Minutes que « la priorité est désormais de limiter l’exposition des publics les plus sensibles, à savoir les nourrissons, les jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes. La proposition de loi veut interdire le BPA dans les contenants alimentaires en 2014, je veux l’interdire dès 2013 pour les enfants de moins de 3 ans ». De plus, il a affirmé que, comme l’avait suggéré Gérard Bapt, une plaquette allait être diffusée « avant la fin de l’année » « pour promouvoir des gestes de précaution simples » et ainsi informer les parents de jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes. L’Anses devrait également publier l’année prochaine des recommandations afin de réduire l’exposition des consommateurs au BPA ainsi qu’un avis complet.

Il semblerait que nous ayons appris de nos erreurs, ainsi, le ministre a souligné que « le contexte post-Mediator amène à une prise de responsabilité plus rapide », afin de « redonner confiance aux français ». Le déclencheur de tout cela ? Le dernier rapport de l’Anses, comme l’explique le ministre :

  • « j’ai toujours dit que si nous avions des éléments nouveaux, nous prendrions nos responsabilités. Le nouveau rapport de l’Anses a modifié la donne en démontrant des risques avérés chez l’animal et suspectés chez l’homme, même à de faibles doses ».

Les produits concernés par cette interdiction dès 2013 seraient les contenants alimentaires pour les enfants de moins de 3 ans : couvercles de petits pots, assiettes, gobelets, couverts, mixers pour enfants, boîtes de lait en poudre… La liste est longue !

Alors que le débat sur le BPA et ses dangers fait rage en France, une nouvelle étude de la FDA aurait démontré que de faibles doses de BPA n’entraînaient aucun changement dans le développement des animaux de laboratoire. Fiable ou non, là est la question…

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques

Zoom sur 15 produits inox

C’est l’un des matériaux les plus employés dans l’agroalimentaire pour, entre autres, sa résistance et sa facilité d’entretien. Nous vous proposons un zoom …

Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend