Aller directement au contenu

Vers une suppression de la taxe farine?

La Meunerie Française se réjouit en tout cas de l’annonce faite par le Gouvernement dans le cadre de la présentation du projet de loi de finances 2019 de supprimer la « taxe farine» qui illustre une volonté de pérenniser une industrie française historique. Dans un communiqué à la presse, les meuniers disent entrevoir enfin la mise en place de …

Vers une suppression de la taxe farine?
La «taxe farine» représente 3% du chiffre d’affaires de la meunerie française, soit une surcharge fiscale importante qui affecte aujourd’hui significativement la rentabilité et la compétitivité du secteur.

La Meunerie Française se réjouit en tout cas de l’annonce faite par le Gouvernement dans le cadre de la présentation du projet de loi de finances 2019 de supprimer la « taxe farine» qui illustre une volonté de pérenniser une industrie française historique. Dans un communiqué à la presse, les meuniers disent entrevoir enfin la mise en place de «Grands chantiers» nécessaires à la modernisation et à l’innovation dans les entreprises du secteur.
La «taxe farine» représente 3% du chiffre d’affaires de la meunerie française, soit une surcharge fiscale importante qui affecte aujourd’hui significativement la rentabilité et la compétitivité du secteur.
«La meunerie, qui s’inscrit dans une démarche de filière, fonde beaucoup d’espoir sur l’issue du vote de la loi de finances 2019 qui viendrait conclure plus de 15 ans de mobilisation de notre organisation professionnelle» a déclaré Lionel Deloingce, Président de l’Association Nationale de la Meunerie Française.
Outre l’amélioration de leur compétitivité et de leurs performances individuelles, les meuniers pourront contribuer collectivement aux enjeux sociétaux et répondre aux attentes des consommateurs notamment en termes de nutrition, d’environnement et de développement de signes de qualité.
► La meunerie française compte près de 420 unités de production qui utilisent environ 5 millions de tonnes de blé français par an, soit 15 % des blés commercialisés. En 2017, 4,05 millions de tonnes de farine ont été produites dont 314 088 destinées à l’exportation. Son chiffre d’affaires est de 1,78 milliard d’euros. Les adhérents de l’Association nationale de la meunerie française (ANMF) représentent 92 % de la production nationale.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend