Aller directement au contenu

Volailles : Tilly Sabco dans la tourmente

Salariés et éleveurs se mobilisent pour tenter de sauver Tilly Sabco. En difficulté depuis des mois, l'entreprise pourrait en effet connaître ses dernières semaines.

Volailles : Tilly Sabco dans la tourmente
Les difficultés du groupe sont liées à la suppression, en 2013, des aides européennes à l’exportation, qui soutenaient la filière à hauteur de 55 millions d’euros par an.

En début de semaine, les salariés de Tilly Sabco ont bloqué dans les deux sens la RN12. Le but : manifester une dernière fois leur mécontentement et tenter de sauver leur usine, au bord du gouffre. Le maintien de 1 000 emplois est en jeu.

Tilly Sabco : un arrêt temporaire de l’activité

L’activité de l’entreprise va cesser avant la fin du moins. « Personne ne viendra reprendre Tilly-Sabco tant que l’activité sera structurellement déficitaire », a déclaré Daniel Sauvaget, PDG de Tilly.

En avril dernier, une fiducie avait été mise en place afin de débloquer 3,8 millions d’euros d’aides des collectivités pour permettre à Tilly-Sabco de faire face à ses problèmes de trésorerie – en chargeant le dirigeant de trouver un repreneur. Mais aucune solution pérenne n’a été trouvée. Les pertes de l’entreprise sont estimées à 200 000 euros pour l’abattage de 450 000 volailles par semaine.

Trois semaines pour trouver un repreneur

A l’heure actuelle, trois scénario sont encore envisageables pour le volailler : la liquidation judiciaire, qui ne peut être écartée, l’arrivée d’un repreneur ou d’un investisseur et enfin, la mise en place d’un opérateur unique regroupant Tilly Sabco et Doux. Cette dernière piste semble pour l’instant privilégiée.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend