Aller directement au contenu

CFIA 2019 : FoodTech, ces entreprises qui innovent

Le village FoodTech du CFIA, qui se déroulera du 12 au 14 mars à Rennes, regroupera une vingtaine d’entreprises innovantes apportant de nouvelles solutions pour les usines agroalimentaires en matière d’équipements et procédés, d’ingrédients/PAI, d’emballage/conditionnement ou encore de digitalisation. Voici douze entreprises que nous avons souhaité mettre en avant pour leurs solutions agroalimentaires. Equipements et procédés • Analyse et …

CFIA 2019 : FoodTech, ces entreprises qui innovent
Le village FoodTech regroupera une vingtaine d’entreprises innovantes apportant de nouvelles solutions pour les usines agroalimentaires en matière d’équipements et procédés, d’ingrédients/PAI, d’emballage/conditionnement ou encore de digitalisation. © CFIA2018

Le village FoodTech du CFIA, qui se déroulera du 12 au 14 mars à Rennes, regroupera une vingtaine d’entreprises innovantes apportant de nouvelles solutions pour les usines agroalimentaires en matière d’équipements et procédés, d’ingrédients/PAI, d’emballage/conditionnement ou encore de digitalisation. Voici douze entreprises que nous avons souhaité mettre en avant pour leurs solutions agroalimentaires.

Equipements et procédés

• Analyse et contrôle : Acsystème créée à Rennes en 2002 par une équipe d’ingénieurs automaticiens, apporte aux industriels des solutions en matière d’analyse et de contrôle des systèmes : systèmes mécaniques et électriques, procédés continus, traitement du signal, modélisation, simulation, analyse de données et conception d’algorithmes.

• Impression 3D : Créée en 2016, la start-up Cylaos accompagne l’industrie dans l’intégration de solutions d’impression 3D, de fabrication additive. (Ventes d’imprimantes 3D pour les professionnels, formations, maintenance ; conférences, séminaires, conseils en entreprise pour découvrir et évaluer l’intérêt des technologies additives). L’impression 3D peut être utilisée à tous les stades de l’industrialisation d’un projet, en phase prototypage, maquettage, pour produire de l’outillage/des pièces, pour intégrer des dynamiques d’amélioration continue, réaliser des pièces de rechange et simplifier la maintenance.

• Ergonomie : Créée en 2018, la start-up Moovency a mis au point l’outil Kimea permettant d’évaluer l’ergonomie des postes de travail dans l’industrie. La technologie Kimea quantifie le risque de TMS à partir d’une seule caméra de profondeur et ne nécessite ni de devoir porter des capteurs, ni d’avoir des compétences techniques spécifiques.

• Transfert, dosage, nettoyage : Créée en mars 2017 à Briec (29), la startup Westair conçoit et fabrique des machines et process innovants pour le transfert, le dosage, le nettoyage et l’inspection de tuyauterie pour tous types de produits (poudres, granules, liquides). Elle propose également des solutions innovantes pour le nourrissage aquacole et porcin, les laboratoires, les écloseries,… Westair présente notamment Multiways, une vanne multivoies hygiénique tout inox qui permet la création ou l’amélioration de process industriels en diminuant le nombre de tuyauteries à mettre en œuvre.

• Destruction microbiologique : Créée en 2012 à Dijon, la startup développe des germes modèles stabilisés, prêts à l’emploi, afin d’aider les IAA à valider l’efficacité de destruction microbiologique de leurs équipements industriels en conditions réelles. La gamme de germes modèles Novolyze a été qualifiée pour différents produits (épices, fruits à coque, poudres, céréales, pâtes, produits de boulangerie, alimentation animale, …), procédés (extrusion, pasteurisation vapeur, cuisson, séchage, …), pathogènes (Salmonella, Cronobacter sakazakii, …). Son innovation SurroNov représente une large gamme de germes modèles non-pathogènes et prêts à l’emploi, destinés à la validation de procédés industriels.

• Mesure optique : Polytec développe, produit et distribue des solutions de mesure optique pour la Recherche et l’Industrie. La société est sollicitée dans de nombreux secteurs : que ce soit dans l’aéronautique, le médical, la nanotechnologie ou le génie mécanique, les utilisateurs comptent sur leur technologie de pointe pour mesurer les processus de production, les produits ou les procédures sensibles.

• Déshydratation : Créée en 2006 à Colombelles (14), Inodry est spécialisée dans la mise sous forme de poudre de principes actifs (acides aminés, arômes, bactéries, colorants, enzymes, extraits végétaux, huiles essentielles, levures, minéraux, probiotiques, vitamines) du stade de développement jusqu’à la production industrielle. Inodry a mis au point un processus innovant de déshydratation, granulation et enrobage de substances sensibles afin de préserver leurs qualités organoleptiques, leur stabilité et faciliter leur utilisation et leur stockage.

Digitalisation

• Intelligence énergétique : Cinq entreprises innovantes du Grand Ouest ont uni leurs forces pour créer en 2018 la co-entreprise ATL-EN-TIC afin de proposer ensemble une chaîne de valeur complète de technologies et de services dédiés à l’intelligence énergétique pour les industriels : capteurs et IoT (NKE Watteco), intelligence artificielle (Energiency), production et stockage de l’énergie (Entech SE), flexibilité sur le réseau électrique (Enerdigit) et bureau d’études (Akajoule).

• Solutions connectées : Créée en 2017 à Rennes, la start-up B°Ker propose des solutions connectées pour sécuriser le travail, les équipements et les produits au sein des services R&D ou des infrastructures logistiques. Basée sur l’utilisation des nouvelles technologies de l’Internet des Objets, la solution B°Ker permet un suivi en temps réel sur son téléphone ou son ordinateur et d’être alerté en cas de dysfonctionnement. Température, humidité, pression, contact sec,… les données captées et mesurées peuvent être diverses et multiples

• Préconisation d’actions : Data2B, startup fondée en 2015 à Rennes, a développé une plateforme Big Data Science sur laquelle les applications produisent automatiquement des préconisations d’actions pour résoudre des problèmes métiers. En croisant les données internes avec des facteurs d’influences externes (météorologiques, géomatiques, démographiques, sociologiques, etc.) et en les soumettant à des mécanismes d’Intelligence Artificielle, ces derniers permettent de produire automatiquement des prescriptions d’actions pour aider les métiers dans leurs missions (production, marketing/ventes, logistique, etc.).

• Spectroscopie : GreenTropism est une jeune société spécialisée dans l’édition de logiciels embarqués dans l’univers de la spectroscopie grand public et industrielle. La société conçoit ses propres algorithmes d’analyse de données dédiés aux acteurs des marchés des technologies embarquées (IoT, telecom, électroménager…), de l’agro-alimentaire, de la chimie, de l’environnement et de l’énergie. La mission de GreenTropism est d’apporter aux industriels des logiciels d’analyse spectroscopique simples à utiliser, précis. Les logiciels mettent en œuvre des modèles prédictifs qui analysent la matière organique instantanément et fournissent des résultats fiables pour tout type d’application ou de système de contrôle-commande.

Ingrédients et PAI

• Produits marins : Passionnée par les bienfaits de la nutrition sur la santé et le potentiel immense des produits de la mer, Polaris a pour objectif de valoriser les lipides fonctionnels issus des co-produits marins pour leur propriétés vertueuses sur la santé. Depuis, l’entreprise est devenue l’expert dans le domaine des lipides santé Oméga 3 et est un exemple de réussite en biotechnologie bretonne, française et internationale.

Tous nos articles sur le CFIA : ICI 

ParLa rédaction
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend