Aller directement au contenu

​Eureden veut devenir le leader agroalimentaire et agricole du B​ien Manger​

Après l’annonce de la fusion des coopératives fondatrices au 1e​r janvier 2021 et la mise en place d’une nouvelle gouvernance, le groupe Eureden a présenté son projet stratégique à l’occasion du ​45’ Eureden Live​, un événement 100% digital rassemblant plus de 2000 coopérateurs, collaborateurs et partenaires. ​ Eureden a pour objectif de devenir le leader agricole et agroalimentaire du …

​Eureden veut devenir le leader agroalimentaire et agricole du B​ien Manger​
Eureden veut accélérer et approfondir le mouvement de modernisation et de transformation déjà entrepris.

Après l’annonce de la fusion des coopératives fondatrices au 1e​r janvier 2021 et la mise en place d’une nouvelle gouvernance, le groupe Eureden a présenté son projet stratégique à l’occasion du ​45’ Eureden Live​, un événement 100% digital rassemblant plus de 2000 coopérateurs, collaborateurs et partenaires. ​

Eureden a pour objectif de devenir le leader agricole et agroalimentaire du B​ien Manger​. Pour cela, une feuille de route a été définie. Il s’agit d’accélérer et d’approfondir le mouvement de modernisation et de transformation déjà entrepris. Eureden se donne ainsi un double objectif : Devenir la coopérative de référence des agriculteurs bretons (une meilleure individualisation des services aux agriculteurs ; une juste rémunération des agriculteurs ; une gouvernance ouverte, participative et transparente ; une gouvernance progressivement renouvelée, féminisée et permettant l’engagement des jeunes).

Des marques leader dans l’agroécologie ou le bio

L’autre objectif est de faire d’Eureden un groupe agro-alimentaire performant et de grande qualité. «L’ambition d’Eureden n’est pas d’être les premiers en termes de volume ou de chiffre d’affaires mais d’être un groupe dont la grande qualité est reconnue par l’ensemble des consommateurs, fournisseurs, distributeurs, pouvoirs publics» explique Eureden. Les axes prioritaires pour cet objectif sont : Le choix des consommateurs. Le groupe aura demain plus de marques, dans lesquelles les consommateurs, dans leur diversité, sauront se reconnaître, des marques leader dans l’agroécologie ou le bio par exemple. Il sera aussi nécessaire d’expliquer au consommateur ce qui est entrepris en termes de réduction des produits phytosanitaires, de bien-être animal… La relation aval / amont au sein du groupe.​ Une nouvelle relation entre l’aval et l’amont sera construite. Enfin, la maîtrise d’une partie de la transformation des productions des adhérents sur les territoires est essentiel et stratégique. Cette transformation et les marques créent un lien essentiel plus direct avec les marchés. Mieux connaître les consommateurs permet d’adapter au mieux les productions. 

Développer des produits innovants

Concernant la distribution, Eureden est un acteur important de la distribution spécialisée avec la distribution professionnelle, et le réseau Point Vert et Magasin Vert pour le Grand public. Le groupe a beaucoup d’ambition sur ce métier qui est une source de développement et d’innovations. De nouveaux circuits de distribution apparaissent chaque jour : circuits courts, vente directe, e.commerce. Eureden souhaite se positionner au centre de ces initiatives. C’est d’ores et déjà le cas avec le projet ​le Récolteur, ​nouvelle offre de distribution alimentaire en circuit court dans les enseignes Point Vert et Magasin Vert, et la plate-forme e-commerce de Terranimo. 

Concernant le développement à l’international, il est également très stratégique pour Eureden. Au-delà du territoire national, ses implantations en Espagne, en Hongrie, ses filiales commerciales dans plusieurs pays européens, son export dans plus de 30 pays dans le monde sont autant de relais de croissance potentiels. 

«Eureden a pour objectif de devenir le leader agricole et agroalimentaire du ​Bien Manger​, mais aussi de contribuer à améliorer le revenu des adhérents coopérateurs, de répondre aux attentes des marchés, d’être capable de développer des produits innovants, d’encourager les femmes et les jeunes dans les instances de gouvernance, d’être considéré comme un acteur majeur de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises), répondant aux attentes sociétales et moteur dans la transformation de l’agriculture et de l’agro-alimentaire» a expliqué Serge Le Bartz, Président. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend