Aller directement au contenu

Innovation : 6 entreprises agroalimentaires récompensées par Agropole

Le Concours National Agropole récompense la création d’entreprises agroalimentaires innovantes depuis 1994. Ce concours récompense, chaque année, des projets de création, ou des entreprises du secteur de l’industrie agroalimentaire de moins de 3 ans, en produit, process ou service avec un seul impératif: l’innovation. Depuis 1994, 67 dossiers ont été primés, 45 sociétés sont toujours en activité, 9 ont …

Innovation : 6 entreprises agroalimentaires récompensées par Agropole
Ce concours récompense, chaque année, des projets de création, ou des entreprises du secteur de l’industrie agroalimentaire de moins de 3 ans, en produit, process ou service avec un seul impératif: l’innovation.

Le Concours National Agropole récompense la création d’entreprises agroalimentaires innovantes depuis 1994. Ce concours récompense, chaque année, des projets de création, ou des entreprises du secteur de l’industrie agroalimentaire de moins de 3 ans, en produit, process ou service avec un seul impératif: l’innovation. Depuis 1994, 67 dossiers ont été primés, 45 sociétés sont toujours en activité, 9 ont arrêté leur projet et 13 ont déposé leur bilan.
 Ces 45 sociétés, dont 11 sont installées sur Agropole, emploient 960 personnes et ont construit plus de 55 000 m2 de bâtiments industriels (au 31 décembre 2017). Pour cette cette 25ème édition, 6 finalistes ont été récompensés.

• Flocon fabrique et commercialise des biscuits apéritifs bio, végan et sans gluten avec 90% de fruits et légumes. La gamme est composée de trois recettes : sel de Guérande, graines de fenouil et poivre noir.
Les ingrédients habituels des biscuits apéritifs ont été remplacés par des légumineuses et des oléagineux (noix de cajou, pois chiches, graines de sésame) permettant un apport nutritionnel intéressant (deux fois plus de protéines et de fibres et 50% moins de gras saturés que les biscuits apéritifs traditionnels).
L’entreprise projette de se développer via deux segments stratégiques : L’élargissement de sa gamme en marque propre Flocon, avec des références 
sucrées et de nouveaux produits de snacking salés (sans allergène). Le développement d’une offre de sous-traitance « made in France », avec une production en marque blanche pour des entreprises et des enseignes souhaitant 
pénétrer le marché du snacking bio & sain (naturel, sans gluten, végan).

• Résurrection est la première gamme de biscuits apéritifs fabriqués à base de drêches et d’ingrédients bio sélectionnés, le tout dans une démarche locale et circulaire. Un éco-système vertueux en Ile-de-France et en Nouvelle-Aquitaine, réunissant des brasseurs artisanaux et des meuniers aux farines bio. Les crackers sont composés à 40% de drêches et se déclinent en 3 recettes saines et savoureuses. Basée sur un modèle artisanal, l’activité de production s’organise avec de la main d’œuvre qualifiée en biscuiterie.
Quant à la R&D, elle est au cœur du développement (nouvelles recettes avec d’autres co-produits) et nécessite des moyens tant humains que techniques. Aujourd’hui, grâce à Résurrection, 500 kilos de drêches sont sauvés de la poubelle chaque mois et permettent de réaliser 700 kilos de crackers.
Les prochaines étapes (2019-2020) : investir dans un atelier de production semi-automatisé capable d’accompagner la montée en charge et développer les nouvelles gammes issues d’autres co-produits à valoriser.

• Act on Eat produit et commercialise une gamme de fromages végétaux certifiés AB sous la marque Tomm’Pousse. La gamme est actuellement composée de 2 produits :
 le CamemVert et la Carrée façon féta. En fonction des recettes, ces produits sont réalisés à partir de noix de cajou ou de soja. Leurs procédés de transformation incluent, pour certains, un affinage de plusieurs semaines comme pour la fabrication d’un fromage traditionnel.
L’entreprise produit au sein des cuisines professionnelles partagées d’United Kitchens, incubateur culinaire installé au Château de Nanterre. L’objectif de la société est d’investir dans ses propres locaux d’ici fin 2018 / début 2019. En France, l’offre de fromage végétal bio se trouve au croisement de 3 marchés, le bio, le végétarisme/végétalisme et les produits sans lactose.
Il s’agit de marchés très dynamiques et de tendances profondes de consommation. La majorité des entreprises ne propose pas de fromages végétaux réellement affinés ; ce sont des fromages frais, ou des fromages « affinés » par déshydratation. Les produits Tomm’Pousse se rapprochent des classiques de la fromagerie traditionnelle, ce qui facilite l’ouverture à de nouveaux types de clients.

• Koovee est la première entreprise européenne de couverts comestibles.
 Koovee disrupte le marché mondial de la vaisselle jetable en commercialisant des couverts comestibles, biodégradables et économiques, capables de remplacer les couverts en plastique qui seront bientôt interdits (Décret n° 2016-1170 du 30 août 2016 & Loi du 14/09/18) et de proposer une expérience culinaire différenciante. Les couverts en plastiques sont très polluants (4,73mds cuillères jetées par an) ; ils mettent environ 150 ans à se dégrader pour un usage de 10 minutes en moyenne. Koovee propose une solution alternative compétitive, moins coûteuse et comestible (ou biodégradable) dans n’importe quelles conditions. Tous les couverts sont fabriqués à partir d’un mélange de farine de blé française et ne contiennent aucun additif ni produit chimique. Le produit se dégrade en quelques jours dans l’environnement. La fabrication de couverts comestibles, aptes à répondre aux exigences du marché, a nécessité un travail de R&D de plus d’un an. L’objectif était de produire des couverts qui restent solides dans des liquides chauds et froids tout en ayant une texture agréable en bouche, un aspect extérieur lisse et une forme/design facilement manipulable. Le dépôt de brevet est en cours. Koovee est destiné à une clientèle B2B et plus spécifiquement à la restauration collective qui est soumise à une réglementation stricte sur l’usage du plastique. A terme Koovee vise à s’implanter sur le territoire en tant que producteur industriel de couverts comestibles.

•  Maison Malnou produit et transforme le piment Capsicum Annuum Type Goria, un piment rouge du type piment d’Espelette. Toute la production est assurée sur le site de Poey de Lescar, du semis des pieds de piment à la commercialisation du produit fini.
L’entreprise maitrise ainsi la sélection de ses plants, la culture des pieds, la récolte et le tri, le séchage et le broyage des piments.
Le séchage est réalisé à froid selon un procédé secret développé en interne, enfin une partie de la production est destinée à être fumée avec diverses essences de bois. Le processus de fumage est réalisé à basse température. Ce procédé de transformation doux permet une meilleure conservation des qualités organoleptiques du piment. En 2018 la production a été certifiée Bio.
Le marché français des poivres, herbes, épices et mélanges aromatiques représente 240 millions d’euros en GMS soit 116,3 millions d’unités vendues avec une hausse annuelle moyenne de 7,9% depuis 2000.
Le concurrent immédiat le plus connu est le piment d’Espelette voisin, mais leurs savoir-faire et positionnement sur le marché sont différents. Le piment Maison Malnou n’est pas dans la zone géographique de l’AOP Espelette ce qui le « libère » du cahier des charges de ce dernier. D’autres piments fumés existent sur le marché (pimenton de la Vera ou chipotle) mais leurs positionnements sont plutôt bas de gamme. Le piment oiseau ou le piment de Cayenne sont également des concurrents indirects, mais ces piments très forts ne concernent pas les mêmes consommateurs. Un développement de l’export vers l’Europe du Nord est prévu courant 2019.

• TADH produit et commercialise des produits pâtissiers bio, vegan et sans gluten vendus sous la marque « La Veggisserie ». 3 gammes existent actuellement : les macarons, les verrines et les glaces végétales. Les produits finis sont surgelés avec une DDM de 1 an.
L’objectif permanent est de conserver dans ses produits de haute qualité, le goût des recettes classiques adaptées aux ingrédients végétaux. Le travail de recherche et développement a été l’occasion de réduire également le nombre d’allergènes présents dans les produits ; certaines recettes ne contiennent aucun des 14 allergènes majeurs. 
La production est réalisée dans un atelier de 200 m2, loué à Saint Arnoult (14). 
Le marché visé est le marché du Bio, du végétarien et du Végan. En 2016, les ventes de ce secteur ont augmenté de 82% dans les GMS de l’hexagone.
L’offre concurrente sur le marché des desserts gourmands bio et Végan reste limitée à des produits du type yaourt, flan ou crème. Pour les macarons, la concurrence existe, mais pas sur le volet Végan. 
Concernant les glaces, une offre existe, produite par des sociétés françaises (Le Sojami, Mes Petites Folies) ou étrangères (Le Professor Grunshnabel). Ces glaces sont totalement végétales mais pas aussi élaborées que la gamme des glaces La Veggisserie.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend