Aller directement au contenu

Déchets Agroalimentaire : l’industrie Agroalimentaire mise sur la revalorisation des déchets

Les industriels ne devraient écarter aucune piste pour réduire leurs déchets et les revaloriser car il reste encore de gros efforts à faire en la matière.

Déchets Agroalimentaire : l’industrie Agroalimentaire mise sur la revalorisation des déchets
Les barres chocolatées de la marque Flake étaient fabriquées à partir de « déchets » à l’origine. /yum9me/ Flickr/

 

Dans l’industrie agroalimentaire, les efforts pour réduire les déchets se limitent souvent au spectre du consommateur et de la distribution. Mais selon Steve Osborn, responsable des innovations à Leatherhead Food Research, un cabinet de conseil spécialisé dans le secteur agroalimentaire, il faut s’attaquer au problème sur l’ensemble de la chaîne de production.

Les Industriels agroalimentaires ont réduit leur déchets

Alors que l’industrie a d’ores et déjà fait de réels progrès dans la réduction de sa production de déchets, elle doit néanmoins fournir des efforts supplémentaires et « penser différemment », en s’intéressant à la façon dont ses déchets sont produits, estime-t-il sur Food Navigator.

« Les déchets sont une problématique récurrente pour l’industrie agroalimentaire, et la plupart des entreprises accepte un certain niveau de déchets, qu’elles considèrent comme incompressible. Mais l’industrie doit néanmoins essayer de tirer le maximum de ses déchets. »

Recyclage : produire des ingrédients à base de déchets

Selon Steve Osborn, il existe de nombreuses opportunités de recyclage en plus de la création de nouveaux produits à partir de déchets. « Les barres chocolatées de la marque anglo-saxonne Flake étaient, à l’origine, fabriquées à partir de déchets. » Parfois, il peut même être intéressant pour une entreprise de modifier son processus de production afin d’accroître la valeur de ses déchets et en faire un ingrédient pour une autre entreprise.

Selon l’expert, les entreprises doivent s’intéresser à la fois aux caractéristiques physiques et aux propriétés fonctionnelles des déchets. « Il ne faut pas l’accepter en tant que déchet. » Les produits dérivés de déchets sont par ailleurs plus intéressants que les déchets en tant que tels pour les entreprises en termes financiers.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend