Aller directement au contenu

Le Syndicat français du miel en colère

  Le syndicat français du miel alerte sur « une campagne de désinformation » et la « mise en cause systématique de la qualité du miel ». Ajouts de sucres, faux miel, tromperie des consommateurs, fraudes, étiquetage peu précis… « des pratiques qui impactent et ternissent l’image du miel », estime le Syndicat Français des Miels qui souhaite rétablir les faits. Représentant 80% de la profession …

Le Syndicat français du miel en colère
le Syndicat Français des Miels appelle à ce que la réglementation sur les contrôles qualité soit renforcée, en imposant un même niveau de contrôle à tous les miels, quel que soit le circuit de distribution et en exigeant que tous les miels vendus soient analysés par un laboratoire qualifié.

 

Le syndicat français du miel alerte sur « une campagne de désinformation » et la « mise en cause systématique de la qualité du miel ». Ajouts de sucres, faux miel, tromperie des consommateurs, fraudes, étiquetage peu précis… « des pratiques qui impactent et ternissent l’image du miel », estime le Syndicat Français des Miels qui souhaite rétablir les faits. Représentant 80% de la profession de conditionneurs, le Syndicat rappelle que 100% des miels commercialisés par les entreprises du SFM sont analysés par des laboratoires compétents et ce quelle que soit leur provenance. «Ces démarches permettent aux adhérents du SFM d’être conformes aux analyses qui sont déployées par les pouvoirs publics» explique-t-il dans un communiqué de presse. «Non, il n’y pas d’ajouts de sucre dans les miels vendus par les adhérents du Syndicat Français des Miels», précise-t-il. En témoigne la charte de déontologie du Syndicat qui fait de la lutte contre l’adultération une priorité. Cette charte tient compte des préoccupations des consommateurs vis-à-vis de la fraude et de la loyauté de l’étiquetage. 

«Les miels d’assemblage ne sont pas des faux miels»

Le Syndicat tient également à préciser que si «certains conditionneurs peuvent sélectionner et assembler des miels de qualité pour obtenir de meilleurs résultats en termes de goût et de texture, ces miels d’assemblage ne sont pas du faux miel. Tout ajout ou retrait, tout additif au produit naturel fabriqué par les abeilles est strictement interdit par la réglementation». 

Que la réglementation sur les contrôles qualité soit renforcée

Par ailleurs, le Syndicat Français des Miels appelle à ce que la réglementation sur les contrôles qualité soit renforcée, en imposant un même niveau de contrôle à tous les miels, quel que soit le circuit de distribution et en exigeant que tous les miels vendus soient analysés par un laboratoire qualifié. «Une telle avancée réglementaire serait un réel facteur de réassurance des consommateurs» expliquent les adhérents du syndicat accompagnant ainsi les demandes de transparence qui émanent des pouvoirs publics. Enfin, le Syndicat rappelle que la qualité du miel n’est pas directement liée à son origine géographique mais à l’environnement des abeilles. Quelle que soit l’origine des miels, la qualité (non adultération, absence de contaminants) est garantie par les contrôles effectués par les conditionneurs avant toute mise sur le marché. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend