Aller directement au contenu

Les apéritifs à croquer ont la cote

Selon une étude de Digest Etude NellyRodi et IRI pour le Syndicat des apéritifs à croquer, 87,5% de la population se sent concernée par l’apéritif. Pour 92,9% des Français, l’apéritif est un moment de détente. Richesse du patrimoine français, synonyme de spontanéité et de bonne humeur : prendre l’apéro est un besoin fondamental pour 67,6% des consommateurs. 98% des …

Les apéritifs à croquer ont la cote
Les graines font partie des stars des apéritifs et représentent près de 40,9% des produits apéritifs à croquer, en hausse de 2.6% par rapport à 2016. Les soufflés, tuiles et tortillas salées suivent de près, représentant 36,2% de la consommation.

Selon une étude de Digest Etude NellyRodi et IRI pour le Syndicat des apéritifs à croquer, 87,5% de la population se sent concernée par l’apéritif. Pour 92,9% des Français, l’apéritif est un moment de détente. Richesse du patrimoine français, synonyme de spontanéité et de bonne humeur : prendre l’apéro est un besoin fondamental pour 67,6% des consommateurs. 98% des Français aiment leur «Moment Apéro» et y sont très attachés.
Les graines salées, amandes, tortillas et biscuits fourrés de plus en plus plébiscités
Côté dégustation, les amandes, tortillas et graines salées prennent les premières places sur les tables basses. Au cœur de la tendance gourmande du picking healthy, les graines font partie des stars des apéritifs et représentent près de 40,9% des produits apéritifs à croquer, en hausse de 2.6% par rapport à 2016. Les soufflés, tuiles et tortillas salées suivent de près, représentant 36,2% de la consommation.
Facile à manger et offrant une grande diversité, les apéritifs à croquer répondent aux envies de tous les amateurs d’apéritifs, quel que soit leur profil.
Pour ces messieurs, cacahuètes, amandes, noisettes, noix de cajou et bretzels occupent les premières places du podium. Les dames préfèrent, quant à elles, les biscuits soufflés.
Autre spécificité, l’apéritif évoque pour la majorité des femmes le plaisir de recevoir à la maison (pour 67,0%) et la spontanéité du moment (30,1%). Pour les hommes en revanche, c’est l’occasion d’échanger et de profiter d’une certaine liberté (pour 36,4%).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend