Aller directement au contenu

La progression des importations tire à la baisse l’excédent agro-alimentaire

En mars 2017, l’excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 582 millions d’euros, soit une baisse de 326 millions d’euros par rapport à mars 2016. Il est à son plus faible niveau depuis 2009 communique le ministère de l’Agriculture. Si les exportations progressent de 148 millions d’euros sur un an, la hausse des importations est plus importante avec + …

La progression des importations tire à la baisse l’excédent agro-alimentaire
En mars 2017, l’excédent des échanges agroalimentaires français est en baisse de 326 millions d’euros par rapport à mars 2016.

En mars 2017, l’excédent des échanges agroalimentaires français a atteint 582 millions d’euros, soit une baisse de 326 millions d’euros par rapport à mars 2016. Il est à son plus faible niveau depuis 2009 communique le ministère de l’Agriculture. Si les exportations progressent de 148 millions d’euros sur un an, la hausse des importations est plus importante avec + 474 millions d’euros sur un an. La note de conjoncture précise que le solde des échanges de produits agricoles bruts, de 39 millions d’euros, recule de 329 millions d’euros par rapport à mars 2016, même s’il redevient excédentaire pour la première fois depuis juillet 2016. Les conséquences de la mauvaise récolte de céréales de l’été 2016 continuent de peser sur les exportations alors que les importations de produits bruts progressent (oléoprotéagineux et légumes, notamment). L’excédent des échanges de produits transformés est quant à lui stable sur un an à 543 millions d’euros. La progression des exportations de vins est compensée par la hausse des importations de produits à base de fruits et légumes, de produits issus de la pêche, de produits laitiers ou encore de confiseries.

L’excédent des échanges de produits transformés est stable sur un an à 543 millions d’euros. La progression des exportations de vins est compensée par la hausse des impor- tations de produits à base de fruits et légumes, de produits issus de la pêche, de produits laitiers ou encore de confiseries.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend