Aller directement au contenu

Reconduite du soutien à l’innovation dans les PME agroalimentaires

Afin de renforcer l’accès des entreprises agroalimentaires à l’innovation, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, le ministère et Bpifrance ont mis en place depuis 2007 une collaboration destinée à soutenir les premières étapes des projets de recherche et développement et d’innovation des PME agroalimentaires. Deux types d’aide sous forme de subvention sont mises en place. D’une part l’aide …

Reconduite du soutien à l’innovation dans les PME agroalimentaires
210 projets innovants de faisabilité et de partenariat technologique ont déjà été soutenus grâce aux 10 conventions précédentes, représentant 7,7 millions d’euros. © Pascal Xicluna : Min.agri.Fr

Afin de renforcer l’accès des entreprises agroalimentaires à l’innovation, en particulier pour les petites et moyennes entreprises, le ministère et Bpifrance ont mis en place depuis 2007 une collaboration destinée à soutenir les premières étapes des projets de recherche et développement et d’innovation des PME agroalimentaires. Deux types d’aide sous forme de subvention sont mises en place. D’une part l’aide au partenariat technologique (APT) pour l’élaboration et le montage de projets collaboratifs de R&D dans le cadre notamment des pôles de compétitivité, du programme d’investissements d’avenir ou du programme cadre européen pour la recherche et le développement (Horizon 2020) ; d’autre part, l’aide à la faisabilité de l’innovation (AFI) pour le financement d’études de faisabilité technico-économique, technique ou juridique. Forts de ce succès et dans la continuité de cette action, les partenaires se sont engagés dans une nouvelle convention pour la période 2017-2018. Cette 11ème convention va permettre à un plus grand nombre de PME de ce secteur, d’initier des projets d’innovation et des collaborations de recherche et développement. 210 projets innovants de faisabilité et de partenariat technologique ont été soutenus grâce aux 10 conventions précédentes, représentant 7,7 millions d’euros. Pour plus d’informations, se rapprocher de Bpifrance.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend