Aller directement au contenu

Dossiers d'Analyses

Dossiers d'analyse

L’aspartame, ou le déni du principe de précaution.

Cette semaine, agro-media.fr a décidé de se pencher sur un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre : l’aspartame. Cet édulcorant de synthèse, qui se cache sous le nom de code E951, est issu de la combinaison de deux acides …

Boissons vitaminées et énergisantes : quels risques pour la santé ?

Les boissons vitaminées et énergisantes sont à la mode. D’ailleurs, pour les consommateurs, il est parfois difficile de s’y retrouver et de faire la différence. Pourtant, elles ont peu de points communs. Les boissons énergisantes sont très prisées par …

Tendances et innovations au cœur du chocolat.

Le Salon du Chocolat Professionnel qui se tient à Paris cette semaine est l’occasion pour agro-media.fr de se pencher sur une petite douceur qui fait fondre les français : le chocolat. 97% des habitants de l’hexagone en consomment au moins …

Taxes sur les IAA, et si on se tirait une balle dans le pied ?

Dimanche 21 octobre, le Salon international de l’alimentation a ouvert ses portes à Paris – Villepinte. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les tensions entre la filière agroalimentaire française, qui est sous les feux des projecteurs …

OGM, un débat sous haute tension.

Après la publication en septembre d’une étude dirigée par le professeur Séralini et qui montre que des rats nourris au maïs OGM développent davantage de tumeurs, un clivage se fait de plus en plus ressentir entre la société civile …

La PAC 2014, quel avenir pour l’agriculture ?

En 2012, nous avons fêté les 50 ans de la Politique Agricole Commune. A l’origine, dans sa première version, la PAC avait pour vocation de redévelopper l’agriculture européenne et de la rendre compétitive, afin d’inverser la tendance de la …

Quel avenir pour le pôle frais du groupe Doux ?

A une semaine du verdict du tribunal de Quimper, l’incertitude plane toujours sur l’avenir du pôle frais de Doux. Liquidé le 1er août dernier, le pôle frais du groupe agroalimentaire Doux connaît depuis le 10 août ses cinq repreneurs …

Demain serons-nous tous locavores ?

L’essor du « Made in France » illustre le besoin qu’ont les consommateurs de soutenir l’économie locale et de protéger l'environnement en choisissant des aliments produits localement.

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend